KPI en Français… qu’est-ce que ça veut dire?

KPI, ça veut dire quoi ?

Que ce soit auprès de vos managers ou dans des conférences et présentations, vous avez sans doute entendu parler, d’indicateurs, de tableaux de bord, de reporting… bref de KPI! Mais KPI en Français, comment ça se traduit et à quoi ça correspond? Surtout, comment bien les définir (sans parler de les mettre en oeuvre!).

Voici quelques éléments de réponse.

KPI en français, ça veut dire…

Le terme de KPI renvoie donc aux « Key Performance Indicators« . On parle donc de KPI pour parler d’Indicateurs Clé de Performance.

Ce sont donc, comme le nom l’indique:

  • d’indicateurs; c’est-à-dire un élément permettant d’avoir une information ou une évaluation d’une situation
  • Clé; c’est à dire qu’on se concentre sur les indicateurs importants et cruciaux (sous-entendu pour un métier ou un périmètre donnés)
  • de Performance; autrement dit, ce que l’on cherche à évaluer avec l’indicateur a un rapport direct avec la performance de l’activité

Mesurer la température dans des bureaux peut être intéressant, mais pas forcément en rapport direct avec la performance d’une équipe.

En effet, on ne peut pas définir des KPI dans l’absolu. Les indicateurs dépendent du contexte. Ainsi dans une usine de production, on s’intéressera à des indicateurs tels que des taux de conformité, des rendements. Dans un contexte Marketing, on s’intéressera à des nombres de Visiteurs Uniques, des taux d’interaction…

On peut, bien sûr, identifier des catégories (par fonction ou par secteur) et trouver des indicateurs similaires. Mais autant, en passant d’une voiture à l’autre, vous retrouvez les mêmes informations sur le tableau de bord, autant d’une entreprise à l’autre, il vaut mieux repenser les Indicateurs!

Définir le bon KPI en français ou… dans n’importe quelle autre langue!

On associe parfois la définition de KPI à des objectifs « SMART ». En effet, de façon traditionnelle les indicateurs viennent mesurer l’atteinte des objectifs. Ils doivent donc être en rapport avec les objectifs stratégiques de l’organisation:

  • augmenter la satisfaction client
  • augmenter les ventes
  • réduire le turnover
  • réduire les coûts

Mais il faut aussi le décliner au niveau de la personne qui consulte l’indicateur. En effet, il faut que les KPI soient « actionnables ». C’est un anglicisme barbare (encore un!) qui signifie que la personne qui consulte ce KPI (qu’il soit opérationnel ou manager) puisse prendre une action en rapport avec l’indicateur. Ainsi, suivre des KPI sur lesquels je ne peux pas agir n’a pas beaucoup de sens… Voire, cela a un effet anxiogène!

Le lien entre l’objectif et l’action, c’est de comprendre comment chacun, dans son quotidien, participe à l’objectif commun. Ou au contraire est gêné pour atteindre l’objectif. Cela peut être une bonne source de KPI à mettre en place. Ainsi si l’objectif est d’accroître le Chiffre d’Affaires, et que je travaille aux RH, je n’ai pas de lien direct avec l’objectif. J’y contribue, par exemple, en recrutant les bonnes personnes au bon moment. Dès lors, on peut avoir des indicateurs de performance tels que le taux de demandes pourvues, les délais moyens de recrutements. Comme vu plus haut, tout se décline en fonction du contexte et du périmètre de responsabilité.

Dernière chose à prendre en compte… La fréquence d’évaluation du KPI! En effet, il faut le calculer et le mettre à disposition au bon moment.

Termes associés

Le Key Performance Indicator est en général associés aux termes suivants:

  • Objectifs SMART: Il s’agit de bien définir les objectifs de son organisation avant de définir les indicateurs qui les soutiennent.
  • Tableau de Bord ou Dashboard : Le tableau de bord regroupe plusieurs indicateurs et permet de visualiser des tendances et évolutions, mais aussi de partager les indicateurs au sein de l’organisation.
  • Analytics ou Business Intelligence : il s’agit des disciplines et concepts qui font partie de ce qu’on appelle (pompeusement!) l’Aide à la Décision. Toutes ces disciplines qui aident les utilisateurs à analyser et comprendre leur environnement, suivre leurs performance, reposent en général sur des indicateurs, des KPI
  • Advanced Analytics, Intelligence Opérationnelle, Proces Intelligence,… toutes ces solutions qui reposent à la base sur les concepts de type Business Intelligence utilisent également des Indicateurs, parfois temps réel. Ils ont la particularité par rapport aux Analytics classiques de présenter des axes d’analyses plus étendus que les « dimensions » habituelles.

Les sujets qui m’intéressent le plus sont Data, Organisation et Temps Réel !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Andrea

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.