Qu’est-ce qu’un objectif SMART?

objectif SMART

En terme de Management d’entreprise, tout le monde est à peu près d’accord sur la nécessité de définir et de partager des objectifs. Encore faut-il que ce soit un objectif SMART!

Petite explication sur les principes de cette démarche qu’il vaut mieux maîtriser, même si elle commence à dater un peu… En effet, elle découle des concepts de management formalisés dans les années 50 par Peter Drucker.

Objectif SMART, les principes

Un Objectif SMART respecte quelques caractéristiques importantes.

« S » comme Spécifique

Cela veut tout simplement dire que l’objectif doit porter sur un point précis.

Il doit être compris rapidement. Si vous passez plus de 30 secondes à l’expliquer, c’est qu’il n’est pas assez clair et pas assez précis.

Ainsi, si votre objectif est d’avoir par exemple une « note » de 15 sur 20 vous demanderez sur quels éléments précis vous serez notés. Ce n’est donc pas assez clair… Et ce sera difficile à partager !

Il faut que l’objectif soit clair et précis.

« M » comme Mesurable

Ce point est également très important : l’objectif ne vaut que si vous pouvez le mesurer (avec des indicateurs… des KPI).

Ainsi annoncer un objectif de satisfaction client n’a de sens que si on le mesure (régulièrement). Dire que l’objectif est de « faire mieux » serait trop flou!

L’objectif est doit pouvoir être mesurer. Il faut pouvoir indiquer le moment venu s’il a été atteint ou pas!

Objectif SMART… avec un « A » comme Ambitieux

Au-delà du résultat attendu lui-même, l’idée d’un objectif Ambitieux est de mobiliser les équipes sur le sujet.

Ainsi, il faut que l’objectif ne soit pas trop facile à atteindre. Sinon, cela ne pousse pas beaucoup l’organisation à se dépasser.

Mais à l’inverse, l’objectif doit être atteignable… cf ci-dessous.

« R » comme Réaliste

Là encore il est question de motivation et de mobilisation des équipes.

Si l’objectif est ambitieux mais complètement déconnecté de la réalité, forcément, les équipes risquent de baisser les bras!

Je me souviens d’un manager qui m’expliquait que notre objectif cette année était de faire 100% de croissance.. Quand bêtement je demandais pourquoi 100%, on me répondait « Bah Google y arrive… ». Un peu juste pour que j’y crois!

L’objectif SMART n’a de sens que s’il représente un marche atteignable. On privilégiera alors la politique des petits pas et des itérations.

« T » comme Temporaire

L’objectif n’a de sens que s’il est borné dans le temps. Cela rejoint les petits pas.

L’objectif est à atteindre pour une date donnée. Il faut l’inscrire dans un plan d’action et un planning.

A l’inverse, il faut pouvoir le re-questionner régulièrement. Il est sain de challenger les objectifs qu’on se fixe et que l’on partage avec les équipes.

D’ailleurs, c’est souvent cet axe « temps » qui détermine à quel point l’objectif est atteignable (et donc la différence entre Ambitieux et Réaliste).

Avantages et Inconvénients de l’objectif SMART

L’avantage que je vois dans la démarche, c’est qu’elle est « frappée au coin du bon sens ». Du coup, le manager peut la partager très largement dans l’entreprise.

Un objectif SMART est par définition concret. Il parle à tout le monde dans l’organisation. Dès lors, cela évite de définir des objectifs fumeux ou trop théoriques. L’objectif SMART est « pratique » pour mobiliser les équipes. Tous les salariés suivent alors l’avancement ou le retard vis-à-vis des objectifs. Cela passe par des tableaux de bord et des Indicateurs clairs (voir notre article « KPI en Français« ).

L’inconvénient de la démarche, selon moi, c’est que, pour le coup, elle s’inscrit dans une structure managériale un peu « old school ». En effet, l’objectif SMART me semble reposer sur l’idée d’un « chef » qui fixe l’objectif. En ce sens, la démarche est un peu « infantilisante » et scolaire.

Par ailleurs, l’aspect temporel à son importance. A titre personnel, il m’a souvent été difficile de définir dès le 1er Janvier les objectifs de l’année. A l’inverse, il est difficile de s’astreindre à revoir les objectifs tout au long de l’année. D’autant que les équipes ont besoin de visibilité… Dès lors le principe un peu figé de l’objectif SMART devient difficile à gérer et contraignant.

A mon sens, la démarche SMART reste très intéressante et il vaut mieux appliquer ces principes en toute situation. Personnellement, d’un point de vue managérial, je plus d’attirance pour les principes « OKR » que je trouve plus motivant et plus souple!


Les sujets qui m’intéressent le plus sont Data, Organisation et Temps Réel !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Andrea

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.