Comment améliorer la relation métiers et IT ?

relation métiers IT

Selon une étude de Cap Gemini, après quelques années d’améliorations continues, la relation entre les métiers et l’IT se dégrade à nouveau. En cause ? Le rythme soutenu des évolutions numériques. Il augmente les tensions entre les parties prenantes car le risque de conquête de parts de marché par la concurrence est bien réel. Les entreprises doivent avancer toujours plus vite pour rester dans la course. Et cela en supportant les pressions du marché et une certaine défiance vis-à-vis de l’IT. Les enjeux technologiques accaparent l’attention des dirigeants au détriment du développement de leur business.

Ils doivent se rappeler que la relation entre métiers et l’IT demeure au service de la transformation de l’entreprise. La DSI se défait peu à peu d’une image historique plombée par les activités de support et d’exécutant pour les métiers. Elle promeut des solutions, instaure un climat de confiance en définissant de façon claire les rôles et responsabilités entre métiers et DSI.

Elle doit présenter et donner l’accès aux nouveaux outils à travers un « Digital store ». Celui-ci favorise l’appropriation des solutions par les utilisateurs finaux. En effet, les métiers ont intégré l’importance cruciale de la technologie dans le développement de leurs activités. Cependant, il n’y a pas de modèle relationnel ou organisationnel type. La relation se construit en fonction du contexte de l’entreprise (stratégie, gouvernance, historique, culture, taille, etc.). Les objectifs doivent être partagés au sein d’une relation fluide et efficace pour créer de la valeur pour toute l’entreprise.

Pour s’orienter plus vers le « client interne », les DSI mettent en place un ensemble de bonnes pratiques. Comme des diagnostics flash, enquêtes de satisfaction, catalogue de services, positionnement au sein de l’organisation, participation aux réflexions stratégiques, compréhension mutuelle des enjeux et communication régulière.

Relation métiers IT : la DSI appartient désormais au comité exécutif

L’expertise de la DSI est reconnue par le Comex et a acquis la légitimité et la capacité de jouer un rôle de leader sur l’environnement informatique de l’entreprise. Ce contact direct de la technologie avec la stratégie se révèle fondamental pour accompagner la transformation en cours. En invitant la DSI au Comex, la direction affiche une considération forte et tangible accordée aux mutations technologiques.

Le dialogue peut alors mieux s’installer entre les membres d’une direction, sans déséquilibre. La communication se doit d’être claire pour convaincre les décideurs de l’importance d’aller vers un objectif commun. Sachant que la communication n’est pas forcément la compétence première d’un directeur du SI. Il doit s’assurer que tous les processus métiers sont sous contrôle en tenant compte des exigences business (tableaux de bord et KPI).

Par ailleurs, le RGPD lui a conféré de nouvelles responsabilités par rapport au traitement des données personnelles. Désormais, il a la charge de la gouvernance des données avec le contrôle de leur flux, leur traçabilité, leur sécurisation, leur sauvegarde et archivage. Enfin, il doit lutter contre la montée en puissance du « Shadow IT », des solutions utilisées par les collaborateurs sans l’aval de la DSI.

Aujourd’hui, les utilisateurs font souvent leurs propres recherches de fournisseurs et de solutions. Dans le but de résoudre très rapidement leurs « pains points ». Ils n’ont pas besoin de DSI pour souscrire un abonnement dans le cloud ou de développer un bout d’application grâce à des outils low code ou no code comme Bubble, par exemple. Pour toutes ces raisons, les interactions entre les métiers et l’IT doivent être renforcées.


Christophe

Les sujets qui m’intéressent le plus sont liés à la transformation digitale et aux systèmes d’information.

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités !

Christophe

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

optimiser coûts DSI
Performance et Technologies

Comment optimiser ses coûts DSI ?

Optimiser ses coûts DSI passe aussi par un changement de paradigme dans le développement. Pour être efficient, l’adoption de cadres de travail agiles comme Scrum

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.