Architecture à haute disponibilité : présentation et outils de mise en place

Architecture à haute disponibilité

Le monde est connecté. Cela représente un défi pour les entreprises ayant fait du digital un moteur à part entière. Leurs solutions informatiques doivent être constamment disponibles. C’est notamment ce qui explique l’intérêt porté à l’architecture à haute disponibilité.

I – Présentation de l’architecture à haute disponibilité

Présentons-la en deux points.

1 – Que signifie « haute disponibilité » en informatique ?

En Anglais, la « haute disponibilité » est appelée « High availability » (HA). Ainsi dit, cette expression est utilisée pour désigner le fait qu’un service ou une architecture informatique possède un taux de disponibilité convenable. En prenant exemple sur l’industrie, un service informatique dispose d’une haute disponibilité lorsqu’il ne subit aucun arrêt. Du moins, quand il permet de mener à bien toutes les différentes tâches nécessaires au bon fonctionnement d’une entreprise. Il est alors important de distinguer la haute disponibilité du plan de reprise d’activité (PRA). Ce dernier désigne toutes les procédures de sécurité, techniques et organisationnelles permettant d’anticiper sur un sinistre important ou un incident critique. Concrètement, c’est l’ensemble des procédures qui reconstruisent ou remettent en route un système informatique.

2 – Qu’est-ce que l’architecture à haute disponibilité ?

Après la présentation de la HA, nous pouvons maintenant définir l’architecture à haute disponibilité. De manière simple, cela renvoie à un système informatique toujours disponible. C’est-à-dire, qui exécute de façon continue les différents processus assurant le bon fonctionnement d’une entreprise. Cette disponibilité est estimée en pourcentage. On parle donc de Taux de disponibilité. Avec l’émergence du numérique, ce facteur est de plus en plus fondamental.

En 2007, une étude (silicon.fr) stipule que l’indisponibilité des services informatiques peut causer une perte de 440 000 euros de l’heure. Par conséquent, en un an, ce coût grimpe à plusieurs milliards d’euros pour un pays.

II – Outils de mise en place de l’architecture à haute disponibilité

La HA a été présentée en amont. L’importance d’une architecture à haute disponibilité également. Quels sont donc les outils permettant de mettre en place une High Availability ? Les systèmes informatiques sont vastes et hétérogènes. Il semble pertinent de prendre une niche bien précise.

Ainsi dit, considérons un secteur connu de tous : le web. Quels sont les outils de mise en place d’une architecture à haute disponibilité utilisés par les hébergeurs web ? Ces entreprises qui hébergent ou « gardent » les fichiers des sites (e-commerce, blog, vitrine) / applications web et leurs bases de données. Comment font-elles pour éviter les interruptions ou coupures de sites ?

1 – La répartition de charge

La plupart des sites et applications web connaissent, à un moment donné, des montées en charge. Autrement dit, des périodes durant lesquelles un nombre très élevé d’internautes y naviguent. Ce qui engendre une grande consommation des ressources, pouvant aller jusqu’aux limites des charges que peut supporter le matériel. Conséquence : lenteur dans les réponses ou interruption du service. Afin d’éviter cela, les hébergeurs repartissent le trafic sur plusieurs serveurs. C’est ce qui assure alors un taux de disponibilité de 100%.

2 – La réplication

Il peut arriver qu’un serveur tombe en panne. Soit du fait d’un logiciel, soit de celui du matériel défaillant. Ce qui pourrait le mettre hors service et causer une coupure des sites qui y sont hébergés. Pour prévenir, les hébergeurs répliquent chacun des serveurs. En bref, ils effectuent des « copies » régulières de chaque serveur en fonction sur des serveurs secondaires. En cas de défaillance, le système de détection switche vers un serveur secondaire pour assurer la continuité du service (sans coupure).

_____________________________________________________________________________

organisation-performante-qui-sommes-nous-nidhal

Passionné par les méthodes Agile et les Architectures Réactives, je travaille depuis plusieurs années au cœur de Directions des Systèmes et d’Informations.

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités !

Nidhal

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.