Les raisons d’un programme de transformation dans le cash management

cash management

Les entreprises multinationales sont réparties sur plusieurs sites, disséminés sur plusieurs continents et sur plusieurs fuseaux horaires. Face à la concurrence, elles ont besoin de faire évoluer leur organisation. En transformant celle-ci, sans forcément déclencher une révolution, les entreprises réduisent les coûts, augmentent leur sécurité et deviennent également plus performantes. Cette réorganisation, vitale, reste inévitable. Voici un exemple dans le cas bancaire, au niveau du cash management.

Un changement de fonctionnement avec le cash management

Présent en Amérique du Nord, en Asie du Sud-Est et en Europe, un acteur majeur de la banque souhaite améliorer son système de cash management, notamment sur ses sites européens. Les entités chargées de détecter et de gérer les incidents de paiement fonctionnent en système côte à côte (side by side). L’unité située en France et celle installée au Benelux, ne traitent chacune que les opérations passant dans leurs périmètres respectifs. Cette supervision par pays pose des problèmes de réactivité et de coûts.

Pour corriger ces problèmes, l’organisation doit notamment évoluer vers un système de bout en bout (end to end) où les paiements seront supervisés en totalité. Cette réorganisation nécessite la mise en place d’équipes spécialisées par types de transactions et non plus par pays. Les deux sites travaillent alors en collaboration, en fonction des incidents liés à un mode spécifique de règlement (virement Sepa, prélèvements, transferts de fonds…). Ainsi, un incident est totalement pris en charge par une équipe dédiée (multisites) de sa détection à sa résolution. Le gain de vitesse de traitement est notable et les omissions sont devenues rarissimes. 

Internaliser rime avec sécurité

La nouvelle organisation diminue le recours aux prestataires extérieurs. Si cela engendre une réduction des coûts significative, l’opération contribue notamment à une sécurité accrue. Avec la généralisation du télétravail, liée à la crise sanitaire de la COVID, il faut fournir des accès aux externes à des outils sensibles. Les fuites de données, les cyberattaques et autres aléas IT étant plus probables de se produire à domicile grâce aux accès à distance qu’à l’intérieur d’un SI d’entreprise fermée et correctement protégée.

Stratégiquement le recours à des prestataires extérieurs en phase de « run » constitue davantage un handicap pour l’entreprise qu’une valeur ajoutée. Outre une meilleure optimisation des dépenses, la réinternalisation de l’activité crée un meilleur sentiment de cohésion et d’engagement au niveau des collaborateurs internes. Le gain de productivité et l’efficacité globale de traitement sont à la clé.

Le nearshore ou délocalisation proche 

Dans le domaine de l’IT et quel que soit le secteur d’activité, l’offshore a été longtemps considéré comme la panacée en matière de baisse des dépenses. Dans un secteur sensible comme la finance, avec différents fuseaux horaires à gérer, une délocalisation vers un pays lointain à bas coût de main-d’œuvre deviendrait alors une faiblesse structurelle. C’est la raison pour laquelle, l’entreprise peut avoir recours au nearshore. En clair, à la délocalisation d’une partie de l’activité dans un pays proche. Dans notre cas, l’entreprise a choisi un pays d’Europe du Sud. La pression salariale y est moindre et à une heure de décalage horaire. Elle y a implanté une unité dédiée à la détection industrialisée des incidents.

Ce sont les moins techniques et une procédure en général, assez simple, est à appliquer pas à pas. Si une formation des opérateurs est bien entendu à prévoir, les actions ne demandent pas une grande expérience. Et ne demandent pas non plus un certain niveau d’expertise. Les réductions de coûts drastiques sont au rendez-vous. Les équipes situées au nord peuvent ainsi mobiliser leurs énergies pour résoudre les cas les plus complexes. 

À l’aide des trois leviers que nous venons de passer en revue, les gains sont substantiels. Ils assurent à l’entreprise une profitabilité accrue. Au-delà, les bénéfices en matière de réactivité, de compétitivité et d’efficacité rejaillissent sur la clientèle. L’organisation finit par répondre parfaitement aux attentes de ce dernier.


Timothée de LyonMes sujets préférés sont les données, les besoins métier et… le Développement Durable! Croyez-moi les 3 s’associent très bien!

N’hésitez pas à me contacter sur LinkedIn et me faire un retour sur cet article!

Timothée

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Confiance blockchain
Performance et Technologies

La blockchain ou la confiance sans intermédiaire

Initialement liée aux cryptomonnaies, la technologie de la blockchain intéresse désormais d’autres secteurs. Sa conception et son mode de fonctionnement expliquent comment la blockchain génère

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.