Business intelligence (BI), la force marketing de l’agroalimentaire

business intelligence agroalimentaire

Les applications de Business Intelligence (BI), ou informatique décisionnelle, sont installées depuis une dizaine d’années dans le secteur agroalimentaire. Dans ce secteur, c’est surtout les services marketing qui les utilisent.

Et ça marche, quand on voit que cette industrie compte plus de 53 millions de fans (en cumulant les différentes pages) sur Facebook. En effet, cet intérêt technologique est motivé par l’augmentation croissante des sources et du volume des données. Notamment celles provenant des réseaux sociaux. A noter l’importance grandissante de la notion de temps réel!

Les outils de BI servent au monitoring et à la performance des services marketing des entreprises du secteur de l’agroalimentaire. Ils permettent notamment de comprendre de façon précise les comportements des consommateurs en se basant sur les données du passé. Les décisions prises grâce aux indicateurs de la BI portent sur le prix, la promotion des produits sur l’ensemble des canaux et l’optimisation de la présence géographique de son offre.   

Dans l’agroalimentaire, la BI profite en priorité au service marketing 

La business intelligence profite de l’essor des réseaux sociaux et du déploiement des stratégies de social media marketing. Ce qui permet ainsi à l’entreprise de collecter de données plus qualifiées, géolocalisées, en temps réel et directement auprès des consommateurs. Appréhender ces sources de données offre des tableaux de bord remplis d’informations qualifiées et actualisées. Un besoin vital pour prendre les bonnes décisions sur ce marché hyper concurrentiel.

En termes d’efficacité, suite au déploiement d’une solution de business intelligence chez un leader de l’agroalimentaire aux Etats-Unis, l’entreprise a constaté une hausse de 10% du chiffre d’affaires sur une région commerciale. Et 15% de rentabilité gagnée dans une catégorie de produit.

Les biscuits Lu ont été les premiers à adopter une solution de BI, dès 2009. Afin de gagner la tête puis rester numéro un du marché du biscuit qui pèse 72 milliards de dollars. Une grande campagne de marketing était prévue pour le lancement de l’Euro de football. Tous les indicateurs étaient au vert, mais le coronavirus est passé par là…

Trace One, spécialiste des marques de distributeur, a lancé un module gratuit de BI, destiné aux industriels. Ce logiciel permet d’exploiter les données en temps réel et également d’obtenir des tableaux de bord. En ligne, il offre à tous les fournisseurs, l’accès à un outil qui permet de faire des requêtes. Ou encore d’afficher des indicateurs ou des statistiques pour piloter leurs projets à partir de leurs données historiques. 

Diffuser la BI dans les autres services

Si l’agroalimentaire est l’une des industries pionnières à avoir adopté la business intelligence, elle est encore trop souvent cantonnée au service marketing. En nuançant, on peut dire que c’est ce service qui en tire le plus parti. En effet, la BI est également présente au niveau de la supply chain et parfois dans les directions financières. L’étape suivante serait de la généraliser à l’ensemble de l’entreprise pour améliorer la prise de décision à tous les niveaux.

De nos jours, la collecte de données est primordiale pour les entreprises, en termes de gains de temps et d’argent. Le plus grand avantage des outils de BI est de rendre accessible des données de qualité et en temps réel pour prendre la meilleure décision rapidement.

Dans l’agroalimentaire, tout va très vite ! La moindre anomalie peut ainsi amener à détruire une partie de la production, la mise en forme des rapports de BI est une force. En effet, cela permet de voir en un clin d’œil si tout va bien ou si, éventuellement, un problème est présent. La compréhension du tableau de bord doit être aisée et accessibles à tous les collaborateurs

La business intelligence est désormais un levier d’amélioration pour les entreprises. Le travail collaboratif participe fortement au développement de la BI dans l’agroalimentaire. Le plus grand défi à relever est notamment de faire circuler des informations importantes et de qualité au sein de l’entreprise. Tout particulièrement dans le secteur de l’agroalimentaire, de manière simple et fluide.


Timothée de LyonMes sujets préférés sont les données, les besoins métier et… le Développement Durable! Croyez-moi les 3 s’associent très bien!

N’hésitez pas à me contacter sur LinkedIn et me faire un retour sur cet article!

Timothée

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.