ElasticSearch, le moteur de recherche omnipotent

elasticsearch

Pour les créateurs d’ElasticSearch, toute notre vie numérique repose sur les recherches. Comme par exemple la recherche d’un itinéraire dans une application de cartographie comme Google Maps. Ou encore d’un bon restaurant dans Yelp mais aussi du bon produit sur un site d’e-commerce. Pour les codeurs d’ElasticSearch pas de discussion possible, la majorité de notre temps passé en ligne se résume à des recherches !

ElasticSearch, un moteur de recherche pour la data temps réel 

Shay Banon est le concepteur de ce logiciel, développé pour être un environnement d’exécution permettant aux utilisateurs d’analyser et d’agir sur d’énormes volumes de données en temps réel. Elastic Search est tout sauf un outil réservé aux professionnels de la data. Le créateur assure qu’il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste des données pour en faire bon usage. Ce qui explique en grande partie l’attrait du produit et ses presque 300 millions de téléchargements.

La société Elastic a été fondée en 2012. Au départ pour soutenir et servir la base croissante d’utilisateurs commerciaux du moteur de recherche. Son nombre colossal de téléchargements démontre notamment qu’il fait partie des solutions les plus rapidement adoptées dans le domaine du Big Data et utilisées dans des applications critiques par des milliers d’entreprises dans le monde entier. La raison d’être d’ElasticSearch est d’apporter une simplicité à la complexité des données volumineuses. 

Le culte de l’ouverture

A l’origine, Shay Banon a l’idée de développer un moteur de recherche pour l’aider à s’y retrouver dans son impressionnante liste de recettes de cuisine. Sa première itération est baptisée Compass. Et la seconde ? ElasticSearch (avec sous le capot le moteur d’indexation d’Apache : Lucene). Il lance le logiciel en open source, crée le canal IRC #elasticsearch et attend de voir, si ça marche.

La réaction des utilisateurs est impressionnante. La solution est adoptée aussi facilement que naturellement. Steven Schuurman, Uri Boness et Simon Willnauer le rejoignent pour fonder une entreprise centrée sur la recherche. C’est ainsi qu’Elastic est né.

De levées de fonds et développements de plug-ins, ils lancent, en 2015, une version cloud disponible en tant que service sur AWS. Ils maintiennent le projet en open source. Pour Shay Banon et ses acolytes, c’est ce qui fait qu’un projet comme ElasticSearch passe de quelques téléchargements en 2010 à plus de 250 millions en 2018. C’est ce qui abaisse ainsi les barrières à l’entrée. Car le code est à la fois libre et ouvert, ce qui facilite son adoption fulgurante.

De plus, sa sécurité se renforce à mesure que les utilisateurs passent le code au crible. Il gagne en fiabilité et en résilience grâce aux tests rigoureux qu’ils effectuent dans différentes architectures et environnements. Il devient plus extensible à mesure qu’ils y ajoutent des intégrations et des modules complémentaires. Ou encore des Framework qui viennent étendre d’autant sa portée initiale. Shay Banon en est convaincu : « Ce n’est pas en cachant le code au reste du monde jusqu’à ce qu’il soit parfait qu’un projet comme ElasticSearch devient ce qu’il est aujourd’hui ». 

Des clients prestigieux

Adopté par des milliers d’entreprises, ElasticSearch est utilisé à la fois pour son cœur de métier, l’observabilité (indicateurs, logs et traces applicatives) et pour de la recherche d’entreprise (enterprise search).

Elastic est en place chez différents constructeurs automobiles. Tels que PSA ou Volkswagen, il fonctionne notamment chez des opérateurs de télécommunications comme Orange, Téléfonica, T-Mobile, Spring ou encore Verizon. Les banques françaises comptent sur le moteur de recherche (Société Générale, Crédit agricole, BPCE et BNP Paribas). Et les géants de l’Entertainment lui font confiance (Netflix, Blizzard, Warner Bros ou encore Tango).

Elastic a également séduit les institutionnels comme l’université de Yale et les bibliothèques de l’Université de New York. Plus près de nous, c’est le Ministère des Armées qu’il l’a choisi pour surveiller son SI.

L’appétit insatiable d’ElasticSearch

ElasticSearch a été conçu pour ingérer des quantités faramineuses de données. Et ensuite les analyser pour les exporter vers un tableau de bord numérique. Outre une lecture des logs dans tous les formats, il affiche les données sélectionnées et arrangées dans l’ordre de préférence de l’utilisateur.

Il traite les trois piliers fondamentaux de l’observabilité : les indicateurs, les logs et les traces applicatives. Au lieu de fonctionner en silo comme les systèmes concurrents, ElasticSearch reporte la défaillance d’un service dans une seule interface. Ce qui permet notamment de régler le problème au plus vite. Ce qui est très rentable d’un point de vue analytique et financier.

Grâce à ses plug-ins, il assure également des tâches de recherche d’entreprise et de sécurité facilitant beaucoup le travail des DSI. A noter que la derrière mouture d’ElasticSearch, cette solution intègre un module de machine learning pour apprendre à devenir de plus en plus en plus efficace.

Avec les louanges des DSI du monde entier et un nombre de téléchargements en hausse continue, ElasticSearch est bien parti pour être le meilleur outil de l’univers IT!


Les sujets qui m’intéressent le plus sont Data, Organisation et Temps Réel !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Andrea

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.