L’IaaS initie les entreprises au cloud

IaaS, l'Infrastructure qui héberge les serveurs, les données, les réseaux et les applications d’une entreprise

Quand une entreprise décide de se lancer dans le cloud, tout commence par un service dit IaaS, Infrastructure as a Service. Une première étape indispensable.

IaaS, la base du cloud

Si une entreprise a besoin de stocker, sécuriser, virtualiser ses données, le cloud est une solution à envisager. La plupart du temps, une offre de cloud repose sur la mise à disposition de serveurs. En effet, ces serveurs sont hébergés dans des datacenters répartis dans des zones de disponibilité à travers le monde. Une zone de disponibilité est un emplacement qui contient plusieurs datacenters physiques. La région constitue un ensemble de zones de disponibilités proches géographiquement et connectées par des liaisons réseau à faible latence.

Les acteurs les plus connus dans le monde du cloud sont Amazon Web Services, Microsoft Azure, Google Cloud Platform, Alibaba Cloud ou encore IBM Cloud.

Toutes ces entreprises proposent en premier lieu une offre dite Infrastructure as a Service (ou IaaS). L’IaaS consiste à héberger les serveurs, les données, les réseaux et les applications d’une entreprise. Le client reste responsable de ce qu’il installe sur cette infrastructure et comment il l’utilise.

Par contre, le fournisseur IaaS fournit également une gamme de services pour accompagner ces composants d’infrastructure. Ceux-ci peuvent inclure la facturation détaillée, la surveillance, l’accès aux journaux, la sécurité, l’équilibrage de charge et le clustering, ainsi que la résilience du stockage, comme la sauvegarde, la réplication et la récupération. Ainsi, le gros avantage de l’IaaS, c’est qu’en quelques secondes, on peut déployer un nouveau serveur. De plus cette nouvelle infrastructure va être monitorée et backupée par des professionnels. On bénéficie ainsi de processus industriels, fiables et mutualisés… Garantie de qualité et de faibles coûts donc!

De plus, les utilisateurs d »IaaS peuvent désormais mettre en œuvre des stratégies d’automatisation et d’orchestration. Ainsi, on peut piloter l’équilibrage de charge au sein d’une large infrastructure. Et maintenir ainsi la disponibilité et les performances des applications.

La machine virtuelle au cœur de l’expérience

Les clients IaaS accèdent aux ressources et services via un réseau étendu d’une interface en ligne. Ils peuvent utiliser les services du fournisseur de cloud pour installer les éléments restants d’une pile d’applications. Par exemple, l’utilisateur peut se connecter à la plateforme IaaS pour créer des machines virtuelles. Il peut ensuite installer des systèmes d’exploitation dans ces mêmes machines pour déployer des logiciels intermédiaires. Puis, les clients peuvent utiliser les services du fournisseur pour suivre les coûts. De plus, les performances sont surveillés, le trafic du réseau est équilibré, les problèmes d’application résolus.

L’IaaS est un modèle efficace pour les charges de travail temporaires, expérimentales ou changeant de manière inattendue. Par exemple, si une entreprise développe un nouveau logiciel, il peut être plus rentable d’héberger et de tester l’application à l’aide d’un fournisseur IaaS. Une fois le nouveau logiciel testé et affiné, l’entreprise peut le supprimer de l’environnement IaaS pour le déployer en interne. À l’inverse, l’entreprise peut engager ce logiciel dans un déploiement IaaS à long terme. Ainsi, les coûts d’un engagement à long terme pourraient être inférieurs.

De même, en cas de besoin ponctuel de performance supplémentaire, le recours à une Infrastructure as a Service prend tout son sens. Comme par exemple lors d’un pic de charge. Il faudra alors piloter la bascule ou le déversement entre les environnements « internes » et l’IaaS.

Le début d’une stratégie de data performante

Si elle utilise l’IaaS, une entreprise peut donc adopter une stratégie différente autour de la data en temps réel. En centralisant l’exploitation rapide des données dans de puissants serveurs aux grandes capacités de calcul, il est possible à la fois de réduire ses coûts logistiques aussi mais d’avoir une analyse plus fine de ses données. En faisant du cloud un environnement de déploiement des applications, la société peut améliorer aussi l’expérience et le parcours digital client.

Si l’entreprise veut aller plus loin et externaliser encore davantage le lancement de tous ses logiciels et des applications, elle devra opter pour une offre Platform as a Service (PaaS). Enfin certaines entreprises de cloud propose une offre Software a a Service (Software a service). Cette offre regroupe les deux premières offres ainsi que la mise en place d’un logiciel spécifique aux besoins de l’entreprise. L’installation, la configuration et la maintenance sont alors également comprises dans le service.


Les sujets qui m’intéressent le plus sont Data, Organisation et Temps Réel !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!  Andrea

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.