Les KPI agiles : comment les maîtriser et piloter ?

KPI agiles

Les Key Performance Indicators (KPI) fournissent aux organisations des données chiffrées objectives et comparables à leur degré de performance dans un domaine donné. Dans les cadres de travail agiles, ils assurent un degré de pilotage plus fin. Plongez dans le monde des KPI agiles !

Qu’est que les KPI Agiles en entreprise ?

L’indicateur clé de performance (KPI), en français, n’est rien d’autre qu’une métrique. Ces chiffres explicitent une situation à un moment donné dans l’entreprise. Il peut s’agir par exemple du volume de ventes, du CA et du nombre de mises en service d’un nouveau produit… Ces indicateurs peuvent être placés à chaque niveau de l’organisation : des indicateurs stratégiques dans les hautes sphères et également des indicateurs opérationnels à la base. Ces chiffres factuels sont plus faciles à comparer.

Pourquoi est-il nécessaire de mesurer ?

Tout a commencé au moment de la révolution industrielle, il fallait pouvoir mesurer la performance de la chaîne de production. En bout de cette dernière, on comptabilisait le nombre de pièces conformes et de pièces défectueuses. Ce « premier » KPI nous disait si la chaîne de production était performante ou non. Les KPI sont ainsi nés de la volonté de pouvoir contrôler, suivre et améliorer la production. De nos jours, ils remplissent les mêmes fonctions, en étant adaptés au secteur de l’entreprise, qu’il s’agisse de développement logiciel ou tout autre type de produit.

Piloter par les KPI agiles et par la valeur ?

Le pilotage avec les KPI fonctionne dans un monde ordonné, prévisible et linéaire. Dans ce cas, les résultats des indicateurs sont attendus en fonction d’hypothèses formulées à l’avance. Le pilotage par la valeur, conserve les indicateurs, mais s’ajoute comme une surcouche. Le succès du projet ne sera plus mesuré à l’aune du respect du budget et du délai. En effet, il prendra en compte la valeur apportée aux utilisateurs et des autres parties prenantes. On sait notamment que les clients n’achètent pas des indicateurs, ils veulent du service, de la valeur et de l’émotion. On sort du triangle classique de réussite d’un projet en ajoutant la dimension de la satisfaction client. Il faut alors mettre en place des tests avec les utilisateurs et recueillir leur feedback.

Utiliser les KPI Agiles dans Scrum

Ce n’est pas parce qu’on exploite un cadre agile qu’on fait n’importe quoi ! On respecte le budget, gère le scope, le niveau de qualité et, bien sûr, les délais. On va ajouter de nouveaux indicateurs : la vélocité (suivi de l’activité de l’équipe agile afin de s’améliorer), les indicateurs graphiques comme le burn-up chart (la valeur délivrée au client) et le burndown chart (travail effectué). Enfin, on additionne un indicateur budgétaire comme, par exemple, combien coûte un sprint pour l’équipe.

On obtient ainsi le coût du produit à périmètre constant. On va ensuite mettre en place des KPI orientés valeur. Le premier est celui de la qualité, suivant des critères définis avec les utilisateurs qui permettent de dire si le livrable à la fin du sprint est de qualité ou pas. Le second s’attache à une fonctionnalité ou un produit, le feedback utilisateur vérifie les hypothèses de valeur formulées durant le développement. En cas d’erreur, l’analyse du retour permet d’effectuer les corrections. On peut encore observer le comportement pour savoir quelles sont les fonctionnalités les plus utilisées.

Les KPI spécifiques de la transformation agile

Les indicateurs de conduite du changement agile informent sur le statut de la transformation agile. Ils sont au nombre de trois. Le premier est le time to market, c’est-à-dire le délai entre l’idée et sa mise en service. Plus il est court, plus la transformation est réussie. Le second concerne la satisfaction de l’équipe : comment se sent elle, est-ce que le nouveau format d’organisation convient, certains membres veulent bouger ; etc. Le troisième mesure la somme d’améliorations apportées au processus de création d’un produit au fil du temps. Il jauge et encourage l’innovation.

La mesure est d’une importance capitale, il y a une citation célèbre qui dit en substance : « Si tu ne mesures pas, tu ne t’améliores pas ! ». Mesurer pose ainsi la première marche vers l’amélioration continue. L’approche agile conserve les KPI classiques et ajoute également ses indicateurs spécifiques. Quant au framework agile, il offre une « mesure » à 360 degrés.

_______________________________________________________________________________________________________

organisation-performante-qui-sommes-nous-nidhal

Tout simplement “Agile Fan” !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Nidhal

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.