L’automatisation entre dans le dur dans le BTP

automatisation btp

Aujourd’hui, grâce aux progrès des machines, les projets de construction et de travaux publics (BTP) utilisent de la robotique et de l’automatisation des processus. Afin de contribuer à améliorer la sécurité, l’efficacité et, au bout du compte, la productivité. Le secteur du BTP a pris conscience des défis industriels que ces nouvelles technologies permettent de relever. Les investissements dans l’automatisation et la robotique augmentent fortement. Par ailleurs, la tendance du modulaire et du préfabriqué s’intensifie. Elle aussi ouvre la voie à l’automatisation, et remplace les processus manuels.

Main d’œuvre robotique

Des entreprises innovantes combinent les technologies émergentes pour révolutionner le secteur du BTP. En effet, la société américaine Construction Robotics veut automatiser, dans le secteur du bâtiment, un maximum de tâches. Après avoir conçu MULE, pour soulager les ouvriers du transport de charges lourdes, elle commercialise un robot maçon, SAM.

Le robot SAM (Semi-Automated Mason), en français maçon semi-automatisé, fait le travail de deux à trois maçons. Précisément, en une journée, il est capable de poser 1200 briques avec le mortier. Alors qu’un humain n’en pose au grand maximum que 500. Certes, un opérateur doit toujours être présent pour superviser SAM et finaliser les détails. Cependant, la réduction des coûts et le gain de temps sont suffisamment importants pour affirmer que le maçon disparaîtra à moyen terme.

Bientôt toutes les tâches du processus de constrution pourront être automatisées. À l’avenir, cela signifie que la construction pourrait être planifiée et coordonnée à distance. Elle pourra être également réalisée sur le site par des robots, assistés de deux ou trois opérateurs munis d’exosquelettes

Main d’œuvre robotique

Une prédiction qui devrait s’avérer juste tant les entreprises de construction investissent massivement dans la robotique. Pour pouvoir se mouvoir sur les terrains accidentés des chantiers, les compagnies imaginent de petits modules munis de chenilles. En effet, le service R&D de Neom, filiale de VINCI Construction France spécialisée dans le curage, le désamiantage, la démolition et le déplombage, a robotisé ces processus avec un robot-chenille capable de suivre un opérateur ou de réaliser seul l’évacuation des débris. Le prototype a été testé sur le chantier du futur siège de BNP Paribas, boulevard des Italiens. Il a permis l’évacuation de 1000 tonnes de déchets.

Des techniques plus propres pour l’automatisation du BTP

Les dernières tendance concernant l’automatisation dans le BTP font état d’un accroissement de la préfabrication avec des matériaux plus verts. Les relevés de données sur le chantier son transmis en temps réel à l’usine qui fabrique alors de façon quasi-autonome les panneaux ou les modules nécessaires.

L’automatisation facilite le traitement et l’installation des matériaux notamment le bois, les composites et les plastiques. Comparés au béton et à l’acier, ces matériaux sont considérés comme plus durables. Par exemple, le bois émet moins de CO2 que le béton et peut être régénéré grâce au reboisement. L’automatisation instaure des pratiques de construction plus durables. Elle relève ainsi un défi majeur du secteur.

De plus, l’impression 3D arrive! On peut alors espérer une accélération de la fabrication de prototypes de maisons. A l’aide de ces ébauches, les professionnels auront une meilleure compréhension des conceptions. Ils pourront assurer une meilleure exécution des projets.

La société de design suisse Fuseproject et la société spécialisée dans les technologies de construction Icon ont récemment créé une joint-venture nommée New Story. Installée en Amérique du Sud, elle va développer des solutions de logement pour les sans-abri. Et cela en utilisant l’impression 3D. Un modèle conceptuel de 200 m² a été présenté en mai 2019. D’autres initiatives devraient suivre. Autodesk, le géant des logiciels de conception, a racheté la société américaine de préfabrication FactoryOS. Il compte aussi faire son entrée sur le marché.

Ainsi les robots « physiques » du BTP suivent la même tendance que les robots « tertiaires » d’autres secteurs. Une forte expansion! En effet, selon le cabinet Gartner, le marché du RPA a progressé de 63% l’an passé! Ces logiciels automatisent les tâches administratives… C’est un bon début!


Timothée de LyonMes sujets préférés sont les données, les besoins métier et… le Développement Durable! Croyez-moi les 3 s’associent très bien!

N’hésitez pas à me contacter sur LinkedIn et me faire un retour sur cet article!

Timothée

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.