La rétrospective scrum parfaite

rétrospective scrum

Scrum a 3 valeurs : Transparence, Inspection, Adaptation. La rétrospective scrum, appelée aussi rétrospective de sprint est sans doute la cérémonie (comprenez : réunion qui rythme les itérations agiles) qui incarne le mieux ces valeurs. C’est le moment où l’on regarde en arrière (littéralement, retro spectare).

Qu’en dit le Scrum Guide ? 

“ L’objectif de la Sprint Rétrospective consiste à réfléchir à des pistes pour améliorer la qualité et l’efficacité. La Scrum Team inspecte le déroulement du dernier Sprint en ce qui concerne les individus, les interactions, les processus, les outils et leur Definition of Done. La Scrum Team identifie les changements les plus utiles pour améliorer son efficacité. Les améliorations ayant le plus d’impact sont abordées dès que possible. Elles peuvent même être ajoutées au Sprint Backlog pour le prochain Sprint. La Sprint Retrospective conclut le Sprint. Elle est limitée dans le temps à un maximum de trois heures pour un Sprint d’un mois. Pour les Sprints plus courts, l’événement est généralement plus court.”

C’est une réunion animée par le Scrum master, bien d’autres membres de l’équipe puissent le faire, afin de varier les approches et augmenter l’implication des membres de l’équipe.

Comment s’organise une rétrospective scrum ? Nous prendrons ici comme exemple une rétrospective d’une heure.

1. Activité “brise-glace” de la rétrospective scrum : 10mn

Un très bon exemple est de demander à chacun de dessiner le sprint ou l’équipe si c’était…

  • un véhicule
  • un animal
  • un fruit
  • … tout ce que votre imagination pourra créer ! 

Vous pouvez également tenter l’expression libre, le tout sera de cantonner cette partie à 3mn de dessin + 1 à 2 minutes d’échange par personne. Des thèmes de discussion ne manquent pas d’émerger dans ce premier exercice ! A l’animateur de cadrer les échanges afin de ne pas passer trop de temps sur cette partie.

Il s’agit d’emblée d’impliquer tous les participants : ce n’est pas une réunion comme les autres, tout le monde va devoir s’exprimer, et idéalement à part égale.

Cet exercice est également utile pour tisser des liens interpersonnels, notamment à travers les douces moqueries que ne manqueront pas de provoquer les œuvres d’art ! 

Le Scrum master peut commencer, afin de désamorcer cette situation qui peut sembler intimidante pour certains.

2. Activité principale de la rétrospective scrum : 45mn

Cette partie constitue le cœur de la rétrospective scrum et consiste à créer des interactions et du dialogue. Chacun doit donner son avis sur la manière qu’a eu l’équipe de développer le produit lors du sprint qui s’achève.

Voici un répertoire de formats dans lequel piocher afin de garder votre équipe impliquée. Ces formats peuvent être réalisés avec uniquement un tableau et des post-its.

Start / Stop / Continue

Chaque personne écrit sur un post-it un processus, une habitude à entamer, arrêter, continuer. Après 10 minutes, chacun pose ses post-its en expliquant. S’ensuivra un débat et une décision collective pour ainsi savoir si l’équipe doit suivre cette recommandation.

Glad / Sad / Mad

Qu’est-ce qui m’a rendu content / mécontent  / en colère ?

Ces deux formats sont efficaces mais classiques. Pour garder l’entrain de votre équipe, n’hésitez pas à varier, et aller vers des rétrospectives plus élaborées !

Les trois petits cochons

Comme dans le conte, il y a 3 maisons, à faire figurer au tableau :

  • une maison de paille : “qu’est-ce qui est en risque de rupture ?”
  • puis, une maison de bois : “qu’est-ce qui doit être renforcé ?”
  • enfin, une maison de brique : “qu’est-ce qui est à toute épreuve ?”

⇒ ce format permet d’identifier les points faibles et les points forts de l’équipe.

La fleur de lotus

Utile dans le cas où l’équipe fait face à un problème majeur. 

  • étape 1 : le Scrum Master dessine au tableau 9 cases. Sur la case centrale, il écrit le problème sur lequel l’atelier va se focaliser, en s’assurant que l’ensemble des participants comprend parfaitement le problème et ses enjeux 
  • étape 2 : l’équipe travaille séparément, puis ensemble, à décomposer ce problème en huit sous-problèmes, à afficher dans les cases adjacentes.
  • étape 3 : tout le monde vote afin d’identifier les deux sous-problèmes majeurs. De là, l’équipe peut se séparer en deux afin de travailler à refaire une fleur de lotus centrée sur ces deux sous-problèmes.

⇒ ce format permet de fragmenter des thématiques hautement complexes pour les rendre traitables 

On refait le match

Le Scrum master dessine un terrain de foot vu de haut, avec cinq zones distinctes :

  • à gauche du terrain, la scrum team : quels sont ses atouts ?
  • à droite, l’adversaire : qu’est-ce qui ralentit l’équipe ?
  • le but adverse : quel est l’objectif du sprint ?
  • le panneau des scores : quel est le résultat ?
  • le vestiaire : c’est là que s’effectue la rétro, loin du terrain. On y affichera les actions d’amélioration à mettre en place

Jeopardy

Basé sur la célèbre émission états-unienne : chacun détermine une question en lien avec l’équipe et ses processus et y répond sur papier. Sur le tableau, seules les réponses seront affichées. Tour à tour, chacun devra deviner quelle était la question (sauf, évidemment, celui qui l’a écrit !). Un point sera remporté par la proposition qui se rapproche le plus de la question d’origine.

⇒ les réponses comme les propositions sont souvent révélatrices !

3. Les actions d’amélioration continue de la rétrospective scrum : 5mn

Au cours de l’activité principale, plusieurs thèmes vont émerger. Charge à l’animateur de les noter et de revenir dessus en conclusion. Il est aisé d’identifier au moins 3 pistes d’amélioration continue par rétrospective.

L’équipe peut débattre de leur pertinence, ainsi que des actions concrètes pour arriver au résultat voulu.

En fin de rétrospective, priorisez ces actions au sein d’un backlog dédié (il peut faire partie du product backlog si vous l’estimez nécessaire, mais en les distinguant alors des tâches techniques et fonctionnelles liées au produit)

Le Scrum Master planifie les 3 tâches les plus importantes dans le sprint à venir.

Toutes les tâches doivent être attribuées à l’un des membres de l’équipe, qui s’auto-organisera sur le sprint afin de la mener à bien – avec le soutien du Scrum master au besoin.

Lors de la prochaine rétrospective scrum, le porteur de la tâche expliquera ces nouveautés au reste de l’équipe. Si nécessaire, organisez un point dédié afin de ne pas empiéter sur ce précieux temps d’amélioration !

Et vous, quelles sont vos rétrospectives préférées ?

Merci à Jordan qui a co-écrit cet article !

_____________________________________________________________________________

organisation-performante-qui-sommes-nous-nidhal

Tout simplement “Agile Fan” !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Nidhal

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.