RPA Banque : Les principaux cas d’utilisation

organisation-performante-rpa-banque

Le Robotic Process Automation (RPA) permet de réduire les coûts et délais de traitement. Il vise aussi à éliminer le risque d’erreurs en automatisant les tâches manuelles des opérationnels métier. Autant de raisons qui expliquent le succès des premières initiatives de RPA dans la Banque.

RPA dans la Banque, les nombreux cas d’utilisation

Les cas clients présentés par les éditeurs de RPA illustrent de très nombreux cas d’utilisation de RPA dans la Banque.

Dans ce domaine, les projets réalisés avec le RPA couvrent historiquement des cas relativement simples avec des tâches de collecte et de vérification d’informations. On retrouve cela notamment dans les processus de type onboarding, ouverture ou modification de comptes et autres mises à jour d’informations (client, offre, email).

Des cas plus avancés couvrent l’automatisation de tâches manuelles autour de la constitution de dossiers de crédit. Par exemple, l’automatisation du reporting ou le traitement d’ordres de transfert dans le domaine des Securities.

Enfin, des cas plus complexes ont également été traités. Notamment en combinant Intelligence Artificielle et RPA pour automatiser la validation de dossiers de crédits ou la détection de Fraudes.

Au final, ce sont de très nombreux cas de RPA dans la Banque qui ont déjà été réalisés avec des solutions telles que UIPath, Automation Anywhere, Blue Prism ou encore Contextor (racheté par SAP)…

Comment expliquer l’attrait du RPA pour le secteur Bancaire ?

Le RPA attire le secteur bancaire car les banques et les institutions financières sont en pleine transformation digitale. Elles recherchent des solutions pour réduire leurs coûts, améliorer leur efficacité et différencier l’expérience utilisateur. Dans le même temps, leurs systèmes d’information et applications existantes (le “legacy”) se doivent d’être robustes et performants, mais ne peuvent pas être modifiés en continu.

C’est ce qui explique l’essor du RPA dans la Banque.

Il permet de faire évoluer le “front” et le ressenti du client, sans pour autant enclencher de lourds chantiers de transformation applicative. Au passage, on réduit les coûts, on “factualise” et on fiabilise les décisions tout en garantissant la conformité réglementaire et l’adaptation à la concurrence.

Le RPA dans la banque, que retenir des déploiements?

Les retours d’expérience des institutions financières ayant déployé des solutions de RPA dans la Banque montrent l’intérêt d’une telle démarche de digitalisation.

En effet, la mise en oeuvre de ces solutions nécessite peu de développement (on parle de “low code”).  Ceci réduit considérablement les coûts et délais de déploiement. Les processus et offres peuvent alors être revues sans qu’il soit nécessaire d’adapter le SI. Ceci garantit un retour sur investissement au projet.

Il convient toutefois, d’avoir des équipes projet transverses en impliquant des intervenants IT et Métier. Effectivement, il est important de bien comprendre les enjeux et la solution afin d’éviter la création de robots difficiles à maintenir et à faire évoluer dans la durée.

De même, il convient de mettre en place une organisation (type centre de compétences) qui assurera l’élaboration des robots et l’animation du RPA dans la Banque. Au final, c’est ce modèle qui fera la jonction entre les processus existants et la cible.

De plus, ils devront garantir les objectifs d’efficience (réduction des délais et des coûts) et de satisfaction des clients. Tout comme l’atteinte de ceux des salariés. Enfin, cette organisation assurera également la communication autour du projet et la gestion du changement en interne.


Mes sujets préférés sont les processus, la data et l’excellence opérationnelle!

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Stéphane

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Digital Pharma Lab en route pour le médicament du futur!
Performance et Adaptation

Le Digital Pharma Lab accélère la digitalisation de l’industrie pharmaceutique

Après avoir hésité à se lancer dans la transformation digitale, l’industrie pharmaceutique française veut désormais rattraper son retard! Pour y parvenir, elle compte sur son incubateur: le Digital Pharma Lab. Là, les groupes industriels du secteur marchent de concert avec de nouvelles start-up… Et développement de nouvelles idées très innovantes.

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.