Une Organisation Performante, c’est quoi ?

l'impact d'une organisation performante

Bah oui, après tout c’est le nom de ce blog et notre objectif en tant que dirigeants, managers ou consultants : développer une organisation performante.
Alors la moindre des choses c’est d’en donner une définition. Je ne prétends pas qu’elle soit parfaite, mais en tout cas c’est la même.

Je ne me lance pas ici dans une recherche de 300 pages sur ce qui fait la performance d’une organisation. Alors je vais me concentrer sur 3 caractéristiques qui me semblent primordiales.

Caractéristique n°1 : l’Organisation Performante est efficiente

On s’en doute, une organisation qui perd de l’argent, qui consomme plus de richesses qu’elle n’en produit, ça ne peut pas marcher bien longtemps. C’est particulièrement vrai en entreprise mais concerne toutes les organisations. Associations, Services Publics, Entreprise… Même combat! Il faut générer de la Valeur Ajoutée!

Certes, il y a des exceptions. En phase d’investissement, on accepte, à court terme, de faire des efforts financiers, humains ou techniques. C’est l’espoir d’un gain futur, à long terme, qui justifie de se serrer la ceinture. Cependant, j’ai du mal à comprendre les valorisations surréalistes de sociétés comme Deliveroo ou Uber… Estimées en milliards de Dollars, ces sociétés perdent de l’argent au quotidien. Même avec l’espoir de gain futur, j’ai du mal à considérer ces organisations comme performantes. Vous pensez que j’ai la vue courte? Sans doute. Je reconnais aussi que ces entreprises délivrent sans l’ombre d’un doute un service de qualité et… performant. Cependant, à l’instant t, elles sont sous perfusion. Sinon, elles ne survivraient pas…

Donc, pour moi, une organisation performante produit plus de valeur que ce qu’elle consomme. Cela renvoie donc à des notions de productivité, voire d’efficience: faire le plus possible avec les moyens à disposition.

Attention! Je ne parle pas que de valeur ajoutée ou de performance, au sens financier. Il ne s’agit pas d’augmenter les richesses, les marges ou les dividendes…

En réalité, la valeur générée par l’organisation dépend de l’objectif de cette organisation. Parfois, ce sera de fournir des services peu ou pas rétribués (cas des associations ou des services publics). Dans d’autre cas, ce seront des objectifs capitalistiques.

L’important c’est la capacité de l’organisation à atteindre ses objectifs de façon efficiente. Qu’ils soient financiers ou non, cela importe peu.

Pérennité, adaptation et apprentissage…

Mais… difficile d’évaluer la performance sans se comparer aux autres! Ainsi, dans une compétition d’athlétisme, un coureur évalue sa performance seul mais aussi par rapport aux autres coureurs. De même, sur un coup de chance, tout le monde peut emporter une course. Notre coureur ne sera donc performant que s’il maintient ses records dans la durée. La performance s’évalue donc aussi dans le temps.

De même, l’organisation performante est celle qui est meilleure que ses concurrents mais surtout qui renouvelle ses succès chaque année. On retrouve cette idée dans « De la performance à l’excellence » de Jim Collins. L’auteur compare les résultats (dans son cas financiers) de chaque entreprise par rapport à son marché sur plusieurs années pour déterminer celles qui atteignent l’excellence.

Être performant année après année, c’est être… pérenne. Cela nous amène à une notion à laquelle je tiens beaucoup. En effet, je suis persuadé que ce qui fait la performance d’une organisation c’est sa capacité à s’adapter. L’environnement dans lequel elle évolue change en permanence, et pour survivre (et donc être pérenne), il faut en tenir compte. L’organisation performante est donc celle qui s’adapte en permanence… Je ne vais pas développer ici, mais l’image que je préfère là-dessus, c’est celle de la Reine Rouge dans « De l’autre côté du miroir » (la suite d’Alice aux pays des Merveilles) de Lewis Caroll.

Mais alors… Comment s’adapter? Comment prendre les bonnes décisions pour son organisation? Il n’y a qu’une seule solution à mon humble avis. C’est de se remettre en cause. Etre à l’écoute des autres. Chercher de nouvelles idées. Bref… vouloir apprendre en permanence. C’est ça qui va permettre d’évoluer dans le bon sens!

Ainsi, l’organisation performante est donc celle qui, en apprenant et en s’adaptant, développe une performance pérenne.

L’organisation performante, c’est plus que la somme des individus

C’est très bien tout ça, mais il manque encore une caractéristique essentielle!

En effet, jusque là, nous avons parlé surtout de caractéristiques qui pourraient être individuelles. Bah oui… Si vous prenez une organisation composée uniquement d’individus efficients, qui s’adaptent et apprennent, aurez-vous pour autant une organisation performante?

Je ne le crois pas. C’est l’organisation elle-même qui doit porter ces traits et non pas (seulement) les individus qui la composent!… Qui doit s’adapter et apprendre… Qui doit être efficiente et pérenne. Sinon, on est juste dans une situation idéale de personnes douées qui poursuivent un objectif commun… C’est déjà bien, mais ce n’est pas ma définition d’une organisation performante.

Alors comment fait-on?

Cela passe selon moi par une culture et un cadre.

Il faut d’abord une culture partagée dans l’organisation. Cette culture est le « liant » et l’état d’esprit (chez nous on dirait le « mindset ») qui font que les membres de l’organisation adoptent les caractéristiques de l’organisation performante dans leur propre attitude, au quotidien. C’est aussi cette culture qui va permettre d’intégrer de nouveaux individus pour participer à l’aventure.

Par ailleurs, il faut un cadre. Le cadre signifie que dans l’organisation, tout le monde se comporte peu ou prou de la même façon. Je sais que les processus sont parfois décriés, notamment dans les grands groupes. Toutefois, ils ont l’avantage de mettre les choses sous contrôles et de partager (formaliser) le mode de fonctionnement attendu. Dans l’exécution opérationnelle, le processus est important mais peut parfois être un frein à l’adaptation que je vantais ci-dessus. Il me semble toutefois qu’il faut définir un cadre qui formalise les objectifs d’efficience, et décrive à travers des processus et des rituels les façons que l’organisation a d’apprendre et d’évoluer. Ce sont alors des processus d’amélioration et d’adaptation. Donc des moyens d’apprendre et d’évoluer.

En conclusion

Ainsi, l’organisation performante a trois caractéristiques. Elle est efficiente, s’adapte et n’est pas que la somme des qualités individuelles.

A mon sens, elle va plus loin que la vision classique de l’entreprise. Au final, elle vise avant tout le Progrès. Pour elle même mais aussi pour les individus qui la composent. Si elle est ambitieuse, elle cherche aussi à faire progresser tout son environnement : ses clients, ses fournisseurs, la société. Mais elle ne sera vraiment performante que si elle y arrive… et de façon répétée!

Ce n’est pas évident, mais c’est ce qui rend l’aventure passionnante!


Les sujets qui m’intéressent le plus sont Data, Organisation et Temps Réel !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Andrea

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Digital Pharma Lab en route pour le médicament du futur!
Performance et Adaptation

Le Digital Pharma Lab accélère la digitalisation de l’industrie pharmaceutique

Après avoir hésité à se lancer dans la transformation digitale, l’industrie pharmaceutique française veut désormais rattraper son retard! Pour y parvenir, elle compte sur son incubateur: le Digital Pharma Lab. Là, les groupes industriels du secteur marchent de concert avec de nouvelles start-up… Et développement de nouvelles idées très innovantes.

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.