RPA : la grande distribution se robotise à tous les étages

RPA, la grande distribution se robotise à tout va!

La grande distribution est un secteur où  les process s’empilent les uns sur les autres.  Les grandes enseignes stockent, livrent, exposent, distribuent vendent et parfois produisent. Tant d’étapes où des difficultés logistiques peuvent venir impacter et ralentir toute cette mécanique bien huilée. La Robotic Process Automation (RPA) peut aider à limiter les risques et améliorer les performances de la grande distribution.

Des robots dans l’entrepôt

Commençons d’abord par la supply chain de la grande distribution. Chaque jour des produits circulent entre les usines, les entrepôts et les points de vente. Il faut donc réceptionner les livraisons, vérifier l’état des colis, consigner l’arrivée de nouveaux produits et les stocker au bon endroit. Ces taches répétitives ne peuvent pas disparaître mais il est possible de les rendre plus efficaces. En effet, quand n analyse les données historiques de livraison, de maintenance et de vente en temps réel. On les croise avec des modèles de gestion du stockage des produits. Ainsi, il émerge raccourcir le travail des employés, tout en minimisant les risques de détérioration, voire de perte. Les inventaires deviennent plus fiables, plus rapides et se font dans de meilleurs délais.

Walmart automatise son nettoyage

Pour la mise en rayon des articles, la question se pose pour trouver la meilleure technique de rangement rapide des produits. Il faut aussi les mettre en valeur en fonction du public ciblé. Quand il s’agit de grande surface, comme dans les hypermarchés, la problématique de l’entretien est aussi au cœur des préoccupations.

Le géant américain Walmart prévoit d’avoir des robots autonomes pour nettoyer les sols dans 1 860 magasins d’ici février 2021. En plus de la force de propreté, Walmart ajoutera également des robots d’analyse de stocks d’étagères dans 350 magasins. Des robots pour numériser automatiquement les boîtes à la livraison et les trier sur des tapis roulants seront aussi de la partie dans 1700 magasins.

Cette évolution était à prévoir compte tenu du réseau complexe exploité par le géant. Cette décision stratégique devrait aider l’entreprise à maîtriser ses coûts tout en améliorant sa productivité. Ainsi, en supprimant les tâches «répétitives et prédictives», la force de vente aura plus de temps à consacrer à ses rôles de services.

Le RPA dans la grande distribution faire disparaître des caisses…

La RPA peut aussi automatiser le passage à la caisse. Nous connaissons tous les principes des caisses rapides . Nous y scannons nous même nos articles avec un lecteur de code-barres avant de payer. Des concepts comme « 4 Casino » ou Amazon Go vont plus loin grâce à l’IOT. Ils proposent des magasins sans caisse où le smartphone se mue à la fois en panier, en scanner et en carte de crédit. En simplifiant cette démarche d’encaissement par la RPA, il est possible de mettre en place d’autres innovations ludiques dans l’enceinte des points de vente. Par exemple, des animations en réalité augmentée, pour rester dans le digital.

…et apparaître de nouveaux services !

Enfin, La RPA peut mettre en places des services inédits. Auchan, par exemple, a crée le chatbot vocal « met& vins ». Il permet aux clients de trouver les meilleurs accords entre nourriture et vin. Le bot regroupe donc des informations sur tous les vins disponibles et leurs associations gustatives. Et l’on fait naître au milieu de notre expérience client “grande distribution”, un service de conseil et d’œnologie.

La RPA au service de l’humain dans la grand distribution

Reste à déterminer l’impact de cette utilisation massive de la RPA chez les acteurs de la grande distribution. L’automatisation est souvent associée aux suppressions de postes dans l’inconscient collectif.

Cependant, il ne faut pas oublier que même si la RPA automatise des activités, l’utilisation de l’intelligence artificielle l’accompagne pour en renforcer de nouvelles. 

En juin dernier, Google et Carrefour ont annoncé la mise en place d’un service de shopping vocal disponible directement depuis l’application Google Assistant sur son smartphone. Sans passer par le service Carrefour, l’outil peut reconnaître votre voix, composer votre liste et même faire des suggestions basées sur votre historique de courses. De tels services rendent la livraison à domicile plus répandue. Une activité qui réclame de la main d’œuvre. Dans la grande distribution comme ailleurs, une RPA réussie se pense en collaboration avec l’humain et non à son détriment.


Mes sujets préférés sont les processus, la data et l’excellence opérationnelle!

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Stéphane

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.