Cloud public, pour une puissance sans limite

cloud public

Le cloud public peut convenir aux utilisateurs privés et aux PME. Il offre de nombreux avantages tels qu’une utilisation simple et un espace de stockage très spacieux. Cet espace virtuel étant susceptible de contenir des données sensibles, il convient d’examiner attentivement les différentes offres. En fonction du fournisseur, les différences en termes de protection des données, d’évolutivité et de rapport qualité-prix se révèlent souvent nombreuses.

Cloud public, de quoi s’agit-il ?

Un cloud public est une infrastructure informatique distante, accessible par Internet, dans laquelle un fournisseur de services met des ressources à la disposition du public. Il peut s’agir de capacités de stockage, d’applications ou de machines virtuelles. Cette technologie offre une évolutivité et un partage des ressources qu’une organisation ne pourrait pas réaliser autrement. Certains fournisseurs proposent d’accéder à certaines ressources gratuitement, tandis que d’autres seront payantes via un abonnement ou selon un modèle de paiement à l’utilisation

Le cloud public permet de déployer les usages du cloud computing tels que le SaaS (Software as a service—logiciel en tant que service), le PaaS (Platform as a service – plateforme en tant que service). Ou encore l’IaaS (Infrastructure as a service – infrastructure en tant que service.) IaaS simplifie l’adoption du cloud, car le système dispense de l’achat et de la maintenance de matériel.

Puissance sans limites du cloud public

Le cloud public offre aux organisations des perspectives d’évolution à un rythme presque infini. Un défi impossible à relever avec un système sur site. Ainsi, lorsque l’entreprise se développe, elle n’a pas besoin d’acquérir du matériel supplémentaire ni de maintenir un SI de plus en plus complexe. Tous les services et applications basés sur le cloud nécessitent beaucoup moins de matériel que les applications traditionnelles. Les utilisateurs n’ont plus à se soucier de l’installation et de la mise à jour de leurs outils. Les applicatifs hébergés dans le cloud demeurent toujours à jour. Elles incluent notamment les dernières fonctionnalités et les protocoles de sécurité les plus récents.

Sur le plan financier, le cloud public offre à l’entreprise un moyen de se développer à l’échelle sans investir un gros capital. Avec leurs faibles tarifs, les solutions de cloud public n’auront qu’un impact très modéré dans le budget d’une petite organisation. C’est donc le meilleur moyen de passer au cloud sans miser trop gros. En bref, le cloud public offre une configuration facile et économique. Il évolue en fonction des besoins de l’organisation et on ne paie que ce que l’on consomme.

La sécurité en question 

Tous les fournisseurs de clouds publics affirment qu’ils prennent la sécurité très au sérieux. Mais, les entreprises qui manipulent des données sensibles peuvent choisir de les protéger en les hébergeant sur un cloud privé. Les organisations évoluant dans des secteurs fortement réglementés, tels que les soins de santé, peuvent tirer le meilleur parti d’un modèle hybride (du privé pour les données des patients). Les entreprises ayant des besoins informatiques spécifiques peuvent également préférer un modèle privé ou hybride pour une meilleure optimisation des ressources. 

Ces préoccupations de sécurité reviennent souvent dans le débat concernant le cloud public. Mais, lorsque les protocoles de sécurité sont correctement mis en œuvre, le public peut être aussi sûr que le privé. Voire mieux géré si le fournisseur utilise des méthodes de sécurité appropriées, telles que les systèmes de détection et de prévention des intrusions (IDPS).

David contre Goliath

Les études du cabinet Synergy Research se suivent et se ressemblent beaucoup. Dans le domaine du cloud public, Amazon Web Services absorbe plus de 30 % du marché, Microsoft Azure un peu plus de 12 % et Google Cloud près de 10 %. En progression les trois captent, en 2021, près de 70 % du marché du cloud public. 

Les Chinois, Alibaba Cloud en tête, suivi par Baidu et Tencent, essaient alors de récupérer les parts de marché restantes. Ils sont à la lutte avec le français OVH Cloud, déjà salué par l’institut Forrester pour ses performances dans le cloud privé.


Andrea Zerial

Les sujets qui m’intéressent le plus sont Data, Organisation et Temps Réel !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Andrea

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

cloud privé
Performance et Technologies

Cloud privé, données en sécurité

Les DSI ont le choix entre trois modèles de cloud, chacun ayant des capacités spécifiques, des avantages et des inconvénients. Un cloud privé (ou cloud

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.