Google Cloud Platform veut sa part du nuage numérique

Google platform cloud, le cloud by Google

Malgré l’illustre pédigrée de sa société mère, Google Cloud Platform est l’un des acteurs les plus récents du cloud… Mais la force de frappe de Google est telle est déjà dans le top 5 des offres du secteur !

Un partenaire me disait récemment qu’il voyait Google sur de très nombreux comptes grâce à une force commerciale énorme. De plus, la marque Google est telle qu’elle ouvre de de nombreuses portes et qu’elle positionne souvent les débats directement au niveau de la Direction Générale.

Voyons de plus près ce qu’il en est.

Google Cloud Platform : un nouvel acteur au visage familier

La guerre du cloud fait rage et les places deviennent de plus en plus chères pour les différents acteurs. Derrière les deux géants Amazon Web Services et Microsoft Azure, la troisième place du podium est chassée par trois gros poissons qui peine à se départager : IBM, Alibaba Cloud et Google Cloud Platform.

Ce dernier lancé en 2011 par la firme de Moutain View n’est pas encore aussi développé que ses concurrents. Néanmoins, il est celui qui affiche aujourd’hui la plus forte croissance. Comme je l’évoquais en introduction, le service profite de l’omniprésence de Google et de sa réputation.

Comme les autres services de Cloud, Google Cloud Platform (GCP) repose sur la mise à disposition de serveurs pour des entreprises depuis des datacenters. Actuellement GCP possède 22 régions et 64 zones de disponibilité à travers le monde. Malgré plusieurs serveurs en Europe, aucun datacenter n’est disponible en France et ne le sera avant fin 2021 ou 2022.

Google Cloud Platform : une offre de cloud classique…

Le cloud selon Google propose trois offres principales : 

–  une offre Intrastructure as a Service (IaaS),

– une offre Platform as a Service (PaaS),

– une solution Software as a Service (SaaS)

La puissance de calcul de ces infrastructures permet un traitement des données efficace pour développer des modèles d’analyse prédictive via le machine learning. Les applications sont nombreuses, de l’optimisation de la supply chain à l’amélioration de la relation client en passant par une réduction des délais de mise à disposition des services proposés.

….mais évolutive et personnalisable

La plupart des acteurs du Cloud promettent ce genre de service. Google Cloud propose une offre évolutive et sur mesure. La plate-forme fait l’objet de mises à jour très régulières et continues sans cesser son optimisation. Elle s’inscrit aussi parfaitement dans l’écosystème Google, déjà bien connu de tous. 

Google Cloud Platform est moins onéreux qu’Amazon Web Services ou Microsoft Azure. Néanmoins, la plateforme propose en réalité moins de services que la concurrence. Toutefois elle compense par des capacités techniques avancées. Les possibilités d’IA et de machine learning sont ainsi (a première vue!) plus développées et les outils d’analyse de données plus modernes et performants.

Google Cloud Platform dans la cour des grands

La solution Google Cloud Platform a déjà convaincu des entreprises prestigieuses. Ainsi, Spotify, le service de streaming de musique est l’une d’entre elles.
En effet, depuis 2016, Spotify s’est associé à Google pour virtualiser ses données et ses services. Avec des outils de traitement des données tels que Cloud Pub / Sub et BigQuery, Spotify peut exécuter des requêtes qui prenaient auparavant une journée en seulement quelques minutes. Un développement de produits plus efficace et une expérience utilisateur de plus grande qualité.

Twitter fait également confiance à Google Cloud Plaform pour sa data. Bien qu’au fil des ans, le réseau social soit devenu expert dans le développement d’ infrastructures stockant la plupart des données dans leurs propres centres, leur récente décision de déplacer leurs archives et le calcul de leurs clusters Hadoop vers le cloud a été une énorme victoire pour Google. L’entreprise peut désormais accéder à divers outils et services, améliorer la sécurité et la capacité de reprise après sinistre. 

D’autres clients comme Coca Cola, Domino’s, Disney ou encore HSBC travaillent également avec la plate-forme de cloud de Google. Le retard sur Amazon Web Services semble difficile à rattraper. Néanmoins, Google se donne les moyens de ses ambitions avec plus de 30 milliards de dollars investis dans les data centers depuis trois ans. On assiste clairement à une bataille de Géants dans ce peloton de tête… Difficile pour les Européens de développer une offre concurrente.


Les sujets qui m’intéressent le plus sont Data, Organisation et Temps Réel !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Andrea

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.