Délivrer des projets IT plus vite et plus qualitativement

délivrer projets IT

Faire face à une double pression

Pour délivrer des projets IT rapidement, en interne, les métiers pèsent sur la DSI pour obtenir les bons outils, pour traiter leurs problématiques et ainsi conquérir ou conserver un avantage concurrentiel. En effet, les entreprises se livrent une compétition acharnée sur des marchés qui bougent très rapidement. Si l’on ne délivre pas vite, que ce soit une innovation avec un nouveau produit ou un service pour rattraper la concurrence, une autre entreprise le fera.

Elle récupérera l’exclusivité de ce produit ou service, en tout cas pendant un certain laps de temps. Livrer peut se compter en semaines, en mois ou en années, tout dépend du produit. Le gain de vélocité répond donc à un même enjeu : être le premier sur le marché pour satisfaire deux buts. Le premier vise à avantager les équipes internes et le second tend à distancer ses compétiteurs.

L’importance du time to market pour délivrer des projets IT

Pour rappel, il s’agit du temps que met un produit ou un service de la conception de son idée à sa mise sur le marché. La livraison rapide conduit à une accélération du Time To Market. Si le premier but, déjà évoqué plus haut, reste celui de dépasser la concurrence, le second se révèle être un apport de valeur ajoutée pour les utilisateurs. On vise à, globalement, rendre plus attirant, la fonctionnalité, le service ou le produit.

Les entreprises doivent aussi délivrer des projets IT plus qualitativement, car aujourd’hui le feedback est devenu quasi immédiat et direct entre clients et fournisseurs. Ces retours ont surtout gagné en visibilité, notamment grâce à l’émergence des réseaux sociaux. Dans le cas de la RATP, les usagers n’hésitent pas à publier une vidéo illustrant le retard des métros ou la mauvaise gestion du flux de voyageurs sur les quais.

Avant, le client mécontent appelait le service client. Ce dernier gérait la situation et le problème se voyait maîtrisé. Cette époque est révolue. Désormais, le client insatisfait publie sur Facebook et sur Twitter, en temps réel, avec pour l’entreprise des conséquences désastreuses au niveau de son image. La qualité permet de conquérir de nouveaux clients, de fidéliser les anciens et de protéger son image de marque.

Gagner en vélocité avec une meilleure qualité

La DSI va devoir mettre en œuvre des processus pour aller plus vite associés à d’autres qui permettent de gagner en qualité. Par exemple, il est important de mettre en place des processus de visualisations des problèmes dès leurs apparitions, afin de les corriger le plus en amont possible avant la livraison afin qu’elle soit “Zéro défaut” : des tests systématiques, automatisés et enrichis permettent de tendre vers une qualité ” zéro défaut”. Pour réduire le Time To Market, les méthodes agiles comme Scrum ou SAFe demeurent un passage obligé.

Elles introduisent des concepts comme la priorisation des tâches. Au lieu de livrer un produit fini au bout de trois mois, on va découper, par exemple, le projet en six itérations (les sprints) pour livrer une partie du produit toutes les deux semaines. Cette partie doit être bien sûr fonctionnelle, autonome et indépendante du travail restant. Surtout, elle apporte la valeur ajoutée attendue par l’utilisateur. En méthode agile, on priorise les fonctionnalités, en commençant par celle qui apportent le plus de valeur. Comme les valeurs métiers, valeurs business ou encore celles qui donnent le meilleur retour sur investissement (ROI).

L’agilité édicte quelques bonnes pratiques pour aider les product owner ou les product manager à « calculer » ce ROI. Lorsque ces derniers décrivent les fonctionnalités, ils attribuent à chacune un score qui va faire apparaître le retour sur investissement. Il peut être quantitatif : chiffres d’affaires, nombre de connexions, etc. ou qualitatif : meilleure expérience utilisateur, amélioration de l’image de marque… L’idée reste de séduire le client dès la première itération.


Christophe

Les sujets qui m’intéressent le plus sont liés à la transformation digitale et aux systèmes d’information.

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités !

Christophe

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

optimiser coûts DSI
Performance et Technologies

Comment optimiser ses coûts DSI ?

Optimiser ses coûts DSI passe aussi par un changement de paradigme dans le développement. Pour être efficient, l’adoption de cadres de travail agiles comme Scrum

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.