Le DSI contraint de se moderniser en continu

DSI, les nouveautés du métier

Le Directeur des systèmes d’information, plus communément appelé DSI, avait pour mission essentielle de maintenir fonctionnelles les ressources informatiques de l’entreprise. Avec la transformation digitale en marche, son périmètre s’élargit. Il accompagne ce changement, mieux, il le pilote. Son travail participe à la croissance des revenus de l’entreprise, il est souvent à l’origine de décisions stratégiques. Enfin, il assure la diffusion des nouveaux outils digitaux qui contribuent à des gains de productivité et à réduire les coûts.

Quelles priorités nouvelles pour les DSI ?

Si la lutte contre les cyberattaques et les bonnes pratiques sont toujours au cœur des préoccupations, de nouvelles priorités sont apparues cette année. Si vous veillez encore sur la disponibilité des systèmes d’information, vous consacrez une partie de votre temps à vous assurer que la transformation numérique de l’entreprise et l’adoption des innovations technologiques se déroulent comme prévu. Vous pilotez désormais les nouvelles approches d’innovation organisationnelle. De manière générale, les départements IT sont devenus des fournisseurs de services pour les métiers.

A l’avant garde des bouleversements technologiques, vous sentez venir la transformation digitale 2.0, dans laquelle Intelligence Artificielle, RPA, réalité augmentée, Blockchain et IoT (objets connectés) sont amenés à jouer les premiers rôles. Le tout sans perdre de vue un certain pragmatisme et les plus-values pour l’entreprise : le ROI. Et le périmètre de compétences n’en finit pas de s’élargir…

Des tendances qui transforment le métier de DSI

L’IoT monte en puissance, ce qui va mettre les infrastructures informatiques à rude épreuve. Il faudra alors replacer une partie des ressources au plus près des données, ce que l’on nomme depuis peu l’Edge computing.

La fin de la centralisation des contrôles grâce au système de confiance distribuée par la blockchain devrait dynamiser et fluidiser la supply chain. Cependant, la Blockchain sera également employée pour sécuriser les objets connectés ou authentifier des messages.

En matière de cybersécurité, l’automatisation sera quasi-complète. Chaque attaque recevra automatiquement une réponse appropriée fournie par des logiciels de détection dopés à l’IA. 

L’avènement de « l’employé numérique » sera un sujet important. On intègre les outils d’iRPA (Intelligent Robotic Process Automation) aux outils bureautiques habituels. Pour des prises de décisions rapides et sans risques, des logiciels d’IA lui désigneront la meilleure option.

L’avenir n’appartiendra pas aux entreprises centrées sur les données mais sur celles de la connaissance. Autrement dit, celles dont les données ont été analysées et mises en perspective grâce au travail des Data Scientist.

Enfin, l’accélération de l’innovation métier va se poursuivre via l’adoption du cloud public. Pour réduire les dépenses, les entreprises adopteront des approches hybrides ou multicloud.

A l’aube de cette nouvelle décennie d’autres objectifs vous attendent.

Legacy, Shadow IT et redéfinition de l’expérience client

L’innovation : la modernisation des SI ne peut pas se faire au détriment de l’ancien, appelé techniquement Legacy (héritage, en français). Certains applicatifs peuvent encore tourner dans le cloud ou via des machines virtuelles. Mais la mise au rebut de ces machines obsolètes a un coût. De plus, nous n’avons jamais la certitude de ne pas perdre de données en chemin.

Autre défi de taille, pour la sécurité, la lutte contre le Shadow-IT. Corollaire de la mode du BYOD (apporte ton appareil perso), les collaborateurs utilisent leur ordinateurs personnels, tablettes et smartphones à l’intérieur de l’environnement informatique de l’entreprise. Outre le risque d’attaques, d’infections virales, cela pose question quant à d’éventuelles fuites de données sensibles.

Enfin, le DSI devra prêter main forte aux équipes commerciales dans la modification de l’expérience client qui doit devenir « immersive ». L’explosion des Chatbots, l’intégration d’API cognitives et de réalité mixte devraient révolutionner l’approche en ligne du client.

Dans un environnement de plus en plus digitalisé, le DSI se doit d’être un guide, un visionnaire mais aussi un gardien du temple.

Si vous souhaitez en savoir plus, découvrez l’interview de Jérémy Amourous, DSI de Colissimo, qui explique les bénéfices de la mise en place d’une Architecture Réactive en temps réel.


Les sujets qui m’intéressent le plus sont Data, Organisation et Temps Réel !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Andrea

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Performance SI
Performance et Technologies

La maîtrise et la performance du SI

Le système d’information (SI) s’est imposé, au fil du temps, comme un rouage de plus en plus stratégique pour l’entreprise. Aujourd’hui, le monde de l’lT

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.