Avec le big data pharmaceutique, l’industrie rattrape son retard

Big data et industrie pharmaceutique : les innovations

La transformation digitale de l’industrie a été plutôt tardive. Mais elle est en train de passer à la vitesse supérieure grâce au big data pharmaceutique et aux objets connectés.

Big data pharmaceutique : la révolution numérique des laboratoires

Tous les grands laboratoires ont crée ces dernières années, des pôles numériques pour accélérer leur digitalisation. Parmi les chantiers prioritaires figurent la collecte et l’exploitation en temps réel des données. En effet, l’avènement de la santé mobile, ou m-santé, a permis au secteur de récupérer un maximum d’informations. Avant tout sur la consommation médicamenteuse des particuliers. Mais aussi sur les habitudes de prescription des praticiens.

A terme, ces données pourraient permettre aux laboratoires d’être plus performants. Ils pourraient ajuster leur production, leurs axes de recherche et leur dépenses. Ce type d’information permettrait également d’améliorer leur supply chain et d’offrir de nouveaux services aux patients.

C’est pourquoi,  nombre d’entre eux investissent dans des start-up de la m-santé pour développer des idées innovantes.

Des traitements plus personnalisés grâce aux données

Des traitements plus personnalisés grâce aux données

Ainsi le Digital Pharma Lab est le premier incubateur européen de start-up dédié à l’e-santé. Servier, Chugai et Biogen, y ont choisi de soutenir la société Semeia.io. La start-up entreprise souhaite « proposer une suite logicielle de suivi des patients en mode Saas pour une mise en place rapide et un coût d’investissement limité, qui s’appuie sur l’analyse en temps réel des données patient pour identifier l’intervention adéquate. »

L’utilisation du big data de l’industrie pharmaceutique, doit permettre à Semeia de fluidifier les échanges d’informations. Ainsi, la prise en charge des patients s’améliore et les traitements deviennent de plus en plus sur-mesure. Le suivi des patients est modulable et peut inclure à la fois un accompagnement dédié via une application mobile, des solutions d’e-learning mais aussi un coaching téléphonique effectué par une infirmière.

Une telle initiative révèle tout ce que la data peut offrir aux entreprises. Son utilisation permet des gains de productivité sur l’organisation et la production. Mais elle permet aussi d’affiner la qualité des services et d’établir une relation client.

Big data pharmaceutique : une nouvelle expérience de soin digitale

J’imagine ce que pourrait donner la rencontre de l’intelligence artificielle avec le Big Data du secteur pharmaceutique. On pourrait imaginer la création d’une « infirmière virtuelle ». Elle accompagnerait le patient à chaque instant. Sauf que… cette solution existe déjà !

Elle s’appelle Tavie ! Elle est le produit de 360medlink, une autre start-up plébiscitée par l’industrie pharmaceutique. La solution est disponible sur smartphone, tablette et ordinateur. Tavie aide le patient tout au long de sa maladie chronique. A travers une infirmière virtuelle, le malade sera observé quotidiennement par le laboratoire. Ce dernier pourra mieux mesurer les effets des traitements et l’évolution de la maladie. C’est donc une véritable Vue 360 du patient que Tavie propose au laboratoire!

En définissant des sessions personnalisées avec le patient, Tavie encourage ce dernier dans la lutte contre la maladie. Le patient est mieux informé sur son traitement. Il peut saisir un journal de bord pour suivre son évolution. Une aide précieuse pour rester assidu lors de traitement longue durée.

En gardant le patient concentré et concerné, Tavie réduit également les ré-hospitalisations. Ces dernières sont souvent traumatisantes pour le malade et très coûteuses pour le secteur de la santé. 

Avec des innovations comme TAVIE , le digital modifie complètement l’expérience de soins. La data nous permet de progresser dans la connaissance de l’humain, de ses maux et de ses besoins. Et c’est dans l’industrie pharmaceutique qu’elle trouve aujourd’hui l’une de ses applications les plus nobles.

Même si la data n’est composée que de 1 et 0, je me dis qu’elle doit être utilisée pour mettre l’humain au centre des préoccupations.


Les sujets qui m’intéressent le plus sont Data, Organisation et Temps Réel !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Andrea

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Digital Pharma Lab en route pour le médicament du futur!
Performance et Adaptation

Le Digital Pharma Lab accélère la digitalisation de l’industrie pharmaceutique

Après avoir hésité à se lancer dans la transformation digitale, l’industrie pharmaceutique française veut désormais rattraper son retard! Pour y parvenir, elle compte sur son incubateur: le Digital Pharma Lab. Là, les groupes industriels du secteur marchent de concert avec de nouvelles start-up… Et développement de nouvelles idées très innovantes.

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.