La BI pioche dans les gisements de données des banques de détail

BI banques de détail

La business intelligence (BI), appelée aussi informatique décisionnelle, offre aux banques de détail d’extraire des informations significatives parmi une masse de données. Et ainsi leur permet d’élaborer des stratégies efficaces en matière de risque et de service client. Elle a pour principal avantage d’enrichir les analyses opérationnelles et de mieux éclairer la prise de décisions. En conséquence, la BI et ses fonctions analytiques revêtent une importance croissante. Par ailleurs, le secteur bancaire est un des plus gros producteurs de données. Aucune autre entreprise ne détient autant de données sur ses clients : salaire, propension à dépenser ou à épargner, commerces favoris… Leurs données représentent une mine d’or que la BI aide à exploiter.

Une analyse exhaustive pour prendre la meilleure décision

Les banques de détail font également un usage intensif des solutions de BI pour analyser les données. Ces données étant en provenance de multiples sources en vue de renforcer leur propre compétitivité. Les banques collectent des données structurées comme les retraits au DAB, paiement par CB et la consultation du compte sur smartphone ; des données semi-structurées telles que le parcours client sur le web, mail, message sur le réseaux sociaux et des données non-structurées comme un appel avec un conseiller bancaire.

La BI permet d’analyser toutes ces données et produire des tableaux de bord qui aident à la décision. Les institutions financières peuvent ainsi améliorer et rationaliser leur efficacité opérationnelle. Ou encore développer des stratégies marketing efficaces tout en réduisant les coûts.

La BI aide aussi les banques à lutter contre de nombreuses menaces (fraude à la CB, piratage de DAB, cyberattaques, piratage de site Internet). Le système analyse l’historique des situations frauduleuses et en tire des règles pour la prévention des fraudes. 

Si la lutte contre la fraude est une des principales applications de la BI, elle peut également servir à améliorer la relation client. La transition d’un modèle économique orienté vers le client n’est pas chose aisée pour le secteur bancaire. Elle nécessite une capacité d’identifier les clients et produits les plus rentables. Ainsi qu’une veille des opportunités et des tendances dans le comportement des clients. Des tâches dont les nouvelles solutions de BI peuvent s’acquitter.

BI, couteau suisse pour les banques de détail

La BI aide ainsi à optimiser les processus en fournissant des indicateurs de performance. Elle propose des outils d’analyse dynamique qui présentent une synthèse de l’évolution des KPI en temps réel. Cette approche s’appuie sur une optimisation des processus d’exploitation de la data. En effet, cela facilite le partage d’informations et l’interactivité dans la prise de décision.

Le traitement automatisé de l’enregistrement des écritures comptables, le traitement des transactions, le suivi des virements sont des tâches routinières, chronophages et susceptibles de générer des erreurs. En déléguant ces opérations répétitives à une solution de BI, les agents allègent considérablement leur charge de travail. En général, l’automatisation des taches est confié à un outil de RPA. Souvent lui-même intégré aux solutions de BI à destination des banques.

Les solutions de BI récentes banalisent l’accès à la donnée pour permettre aux différentes fonctions de l’entreprise de créer des rapports sur-mesure. Elles affichent leurs analyses dans des tableaux de bord accessibles et compréhensibles par tous. Grâce, notamment, à la data visualisation qui présente les données sous forme de graphiques et d’indicateurs.

Face à l’augmentation des volumes de data à traiter au quotidien, les banques doivent se montrer agiles. Les outils de BI peuvent trier, centraliser, rassembler et structurer toutes les données brutes en un temps record. Et cela afin d’en dégager les indicateurs et identifier les pistes de croissance. Grâce aux algorithmes de machine learning et aux solutions BI dotées de capacités d’analyse prédictive, l’identification des fraudes est grandement facilitée.

Avec le développement du cloud, les professionnels de la finance accèdent directement aux services sans se soucier des aspects informatiques des solutions de BI. Le cloud permet notamment aux entreprises d’externaliser leurs problèmes de digitalisation. Un déploiement « à la carte » est proposé aux entreprises sur leur propre site, dans un cloud public ou privé.



Timothée de LyonMes sujets préférés sont les données, les besoins métier et… le Développement Durable! Croyez-moi les 3 s’associent très bien!

N’hésitez pas à me contacter sur LinkedIn et me faire un retour sur cet article!

Timothée

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.