L’automobile transformée par le BPM

bpm automobile

Le BPM (Business Process Management) représente les activités d’une organisation jusque dans le détail de ses processus. Il met notamment en évidence les interactions humaines et les échanges de données avec les systèmes d’informations. En définissant les étapes, les actions et les interactions, l’entreprise gagne ainsi un puissant levier de gestion. Il apporte une vision plus large et à l’aide de diagrammes de flux fait ressortir les problèmes. Le BPM permet de comprendre le fonctionnement des différents directions : qualité, achat, SI, commercial, RH, ventes, support. Il analyse et fluidifie les processus mis en place dans une optique d’amélioration de la performance. Le BPM accompagne l’automobile dans sa transformation digitale.

Les objectifs divers du BPM dans l’automobile

Le BPM est utilisé par les constructeurs automobiles et leurs sous-traitants pour fluidifier leur flux de travail, déployer une certification, faire des économies de matières premières, d’énergie et d’autres amélioration. Aujourd’hui il y a une tendance à l’association du BPM et de la RPA, particulièrement dans l’automobile. Tous ces objectifs s’inscrivent dans une démarche de digitalisation du secteur automobile.

Toyota Espagne voulait étendre la norme de gestion environnementale ISO 14001 dans tout son réseau de distributeurs espagnols. Le constructeur a utilisé une application développée avec la suite Aura Portal BPM. Elle a rendu la gestion environnementale dans un grand nombre de centres à la fois faisable et efficace, en simplifiant l’analyse et l’accès aux indicateurs ainsi qu’aux KPI.

BMW dans son usine de Ratisbonne avait déjà utilisé le BPM pour rationaliser ses chaînes de montage. Afin d’obtenir une pièce pile au moment de son montage. Avec son système « right part-right time », il réussit à produire 1400 véhicules par jour. Son nouveau projet de BPM vise à économiser de l’acier et de l’énergie. Ses presses et ses ponts levant ont été bardés de capteurs de façon à fournir des données à leur solution de BPM. Il devrait notamment leur indiquer comment limiter l’épaisseur de la tôle et optimiser les moteurs électriques des ponts levant.

Un grand équipementier qui fournit des constructeurs français et allemand a eu recours au BPM pour une transformation organisationnelle profonde. La technologie lui a permis d’éditer une documentation normalisée et durable pour tout le cycle de vie des projets, d’établir une gestion des exigences, un système de mesure et d’analyse de la performance. Par ailleurs, il a mis en place une passerelle durable entre métier et IT grâce à une méthode et un langage commun, ainsi qu’une amélioration du support en adoptant le point de vue client.

Transformation complète de l’industrie

Le processus de management fait gagner aux entreprise l’agilité dont elles ont besoin. Il sert de catalyseur de performance et l’accompagne dans sa transformation, de manière méthodique. Le BPM garantit une création rapide et efficace de nouveaux processus métier. Il est l’illustration de l’adage, pas d’amélioration durable de la performance sans maîtrise des processus. Il offre des bénéfices moins évidents comme l’harmonisation des activités et des ressources humaines ainsi qu’une meilleure articulation entre métier, processus et systèmes d’informations. 

L’industrie automobile génère une masse de données importantes : à la construction, au transport, à la vente, au financements et même l’entretien. Une manne pour les logiciels de BPM qui offrent en retour des analyses fines. 

Dans la vente de véhicules, la technologie crée un modèle qui met en avant le bon processus à adopter. L’application de ces processus rassemble employés, décisions et technologie dans un workflow fluide.

Dans la partie construction, le BPM permet ainsi d’obtenir une meilleure efficacité, plus d’efficience et une hausse de la productivité grâce au système de workflow. Il va améliorer le suivi de la production et optimiser la consommation de ressources. En conséquence, il amène une réduction des coûts et une diminution du gaspillage

Pour les constructeurs, cette technologie peut les préparer aux bouleversements à venir : conduite autonome, supply chain et production interconnectées, maintenance préventive et le tsunami de data provenant des voitures connectées qui transmettent des données sur les conducteurs, leurs destinations ou encore sur leur façon de conduire.


Mes sujets préférés sont les processus, la data et l’excellence opérationnelle!

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Stéphane

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

la BI, à la croisée des chemins de l'automobile
Performance et Technologies

L’automobile carbure à la BI

Il n’y pas si longtemps on s’interrogeait sur l’avenir de la business intelligence. Force est de constater que bien que le secteur soit déjà “installé”

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.