La pandémie met le digital à l’épreuve de la pharmacie

Comment le digital a t il développé la pharmacie pendant la pandémie ?

Pandémie oblige, la pharmacie a été un des lieux les plus courus ces derniers mois. De même, les laboratoires n’ont pas manqué faire parler d’eux. Une période qui a aussi mis en lumière les insuffisances d’un secteur et la nécessité d’améliorer sa transformation digitale.

La pharmacie, une place forte de la santé pendant la pandémie..

A la recherche d’un masque ou d’un flacon de gel hydroalcoolique, j’ai fait la tournée des pharmacies. Devant ces petites officines souvent un peu exiguës, j’ai vu des queues se former. Elles occupaient toujours plus d’espace sur la rue. Sans garantie aucune de posséder le Graal tant convoité au bout de mon périple. En plus de ces nouveaux objets indispensables au confinement, les clients se sont aussi rués sur les médicaments du quotidien pour faire des stocks de paracétamol et ne manquer de rien. 97 % des Français indiquent faire confiance à leur pharmacien de quartier. En période de pandémie, le pharmacien est une figure rassurant du quotidien. On peut donc bien faire la queue pour qu’il nous prodigue de précieux conseils.  Les médicaments ont donc fait de belles ventes, encouragé par la réactivité des laboratoires pharmaceutiques. 

…mais qui peine encore à se digitaliser

L’engorgement des pharmacies a tout de même point du doigt un système vieillissant et manquant de souplesse. En France, la vente de médicament est strictement réglementée par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament. Impossible donc par exemple mettre en place des solutions e-commerces librement pour les pharmacies. La livraison est impossible et le passage en officine reste obligatoire. Pour tenter d’infléchir un peu cet état de fait, certaines pharmacies ont mis place de solutions de Click&Collect. Une application mobile dédiée permet de passer certaines commandes puis venir les récupérer dans un espace dédié. Cette solution digitale ne révolutionne pas le secteur. Neanmoins, elle permet au moins à des personnes souffrantes ou âgées d’éviter de faire la queue. Ce Click & Collect rencontrerait un franc succès chez certaines pharmacies. Le digital fait évoluer la qualité des services et ses procédés devraient perdurer même au-delà de la pandémie.

La Big Data interroge les laboratoires des pharmacies pendant la pandémie

Face à la demande mondiale croissante, les laboratoires ont entrepris de surproduire certains médicaments. Aux Etat-Unis, l’hydroxychloroquine et sa préconisation par le Président Donald Trump font débat. Ils ont poussé des laboratoires comme SANOFI à produire massivement ce médicament aux effets encore controversés. Certains n’ont pas hésité à parler de collusion entre politiques et industrie pharmaceutique… Sans qu’aucune donne ne puisse corroborer une telle théorie ! Sur cette question, plusieurs approches s’affrontent pour déterminer la meilleure méthode de contrôle de l’action de l’hydroxychloroquine. Notamment sur la question de la data et de la qualité des données qualifiées. La fameuse étude de The Lancet, publiée avant d’être retirée la revue, a d’ailleurs été pointée du doigt en raison de l’origine de la data utilisée pour des raisons RGPD.

De nouvelles innovations dans la pharmacie après la pandémie ?

Si je ne dispose ni des compétences ou des informations pour formuler une quelconque opinion quant à l’efficacité de l’hydroxychloroquine sur le covid-19, je ne peux qu’en revanche faire un constat. Le secteur pharmaceutique doit améliorer ses systèmes d’études de données et  bénéficier d’une meilleure delivery expertise quant à d’exploitation de la Big Data.

Il serait bon dans les années à venir que la data puisse évoluer en temps réel avec les tests cliniques pour centraliser les informations et éviter les querelles qui freinent l’avancée de recherches et le traitement des malades.  Une Big Data bien maîtrisée pourrait permettre de tirer parti efficacement de la pandémie actuelle. On pourrait être prêt à agir encore plus efficacement si une telle situation venait à se reproduire.


Mes sujets préférés sont les processus, la data et l’excellence opérationnelle!

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!
Stéphane

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

ingénieur commercial et digital
Performance et Management

Le digital porte l’ingénieur commercial

L’ingénieur commercial assure la vente des produits ou services de son entreprise. Il associe connaissances techniques et sens poussé des relations humaines. C’est un vendeur

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.