Scrum master vs project manager, comment les distinguer ?

scrum master vs chef de projet

Dans cet article, je vais essayer de clarifier les rôles : scrum master vs project manager ou chef de projet, bien souvent confondus. Ensemble nous verrons les différences entre ces deux rôles et la manière d’agir au quotidien, dans le respect du Framework Scrum.

Quel est le rôle du Project manager ou chef de projet ?

« Le chef de projet est la personne chargée de mener un projet et de gérer son bon déroulement. De manière générale, il anime une équipe pendant la durée du ou des divers projets dont il a la charge « (cf wikipédia). 

Le chef de projet est donc le responsable de l’avancée du projet, du respect des échéances et des budgets. Il veille aussi à la disponibilité des ressources nécessaires au développement. Le chef de Projet ou CP doit dans la plupart des cas, avoir un vernis technique assez fort. Ce dernier lui permettra de débattre des difficultés techniques avec les membres de son équipe. De plus, le CP a également la charge de traduire les besoins des utilisateurs en fonctionnalité produit. Il agit ainsi en tant que pont entre les utilisateurs et les équipes de développement. 

Nous pouvons donc conclure que le chef de projet dirige son équipe. Il s’assure que les échéances ainsi que les budgets sont respectés. puis, il veille à adresser les points de blocage. Enfin, il transforme les besoins utilisateurs en fonctionnalités à développer. 

Scrum master vs project manager, quelles différences ?

Les différences sont facile à voir quand on les oppose :

  • Un chef de projet dirige une équipe, un projet tandis que le scrum master est un accompagnateur, un guide. Ainsi, il anime notamment le daily Scrum, qui structure la démarche.
  • Un chef de projet récoltera le besoin utilisateur et le traduira en fonctionnalité. Le scrum master accompagnera le PO et s’assura que PO et équipe de développement ont une compréhension commune. Cela se fait notamment par les cérémonies Scrum comme le backlog refinement ou le sprint planning.
  •  Un chef de projet doit avoir un vernis technique pour discuter des points de blocage avec ses équipes. Pour un scrum master, une connaissance technique approfondie n’est pas nécessaire. Il lui faut simplement avoir les notions de base. Il doit aussi bien connaitre l’organisation dans laquelle il opère et connaitre les experts techniques sur les différents domaines.

Donc, on se rend bien compte que les deux métiers qui pourraient paraître identiques sont intrinsèquement différents !

Scrum master vs project manager : lequel choisir dans quelles situations ?

Vous seriez tenté de penser, même si nous passons à l’agilité, pourquoi ne pas juste avoir un chef de projet au lieu d’un scrum master ? La réponse est assez facile : la philosophie du framework qu’il faut bien intégrer pour bien comprendre scrum ! En décortiquant le framework scrum, nous pouvons observer que le rôle de chef de projet devient inutile. En effet, toute la partie récolte du besoin, traduction en fonctionnalités, priorisation et respect des échéances est sous la responsabilité du PO. La qualité et la robustesse du produit sont sous la responsabilité de l’équipe de développement. Enfin, la gestion de la disponibilité des ressources et des obstacles ou points bloquants sont à la charge du scrum master.

En conclusion, le rôle de scrum master et de chef de projet ou project manager sont bien différents et ne sont pas interchangeables. Ils interviennent dans des contextes différents et ont de fait des apports et des qualités bien séparées.

Un grand merci à Samia qui a co-écrit cet article !

organisation-performante-qui-sommes-nous-nidhalTout simplement « Agile Fan » !

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Nidhal

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Digital Pharma Lab en route pour le médicament du futur!
Performance et Adaptation

Le Digital Pharma Lab accélère la digitalisation de l’industrie pharmaceutique

Après avoir hésité à se lancer dans la transformation digitale, l’industrie pharmaceutique française veut désormais rattraper son retard! Pour y parvenir, elle compte sur son incubateur: le Digital Pharma Lab. Là, les groupes industriels du secteur marchent de concert avec de nouvelles start-up… Et développement de nouvelles idées très innovantes.

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.