Évolutions des méthodes et du pilotage des projets

pilotage des projets

En l’espace de trois décennies, la méthode de pilotage des projets dans l’IT est passée de la méthode en V ou en cascade (Waterfall), liée aux ERP monolithiques, aux méthodes agiles. Telles que Scrum ou SAFe, pour répondre aux projets de transformation (organisationnelle, digitale). D’autres mouvements de développements agiles comme par exemple le DevOps et plus récemment No code et Low code séduisent les DSI en simplifiant la gestion des projets.

Au commencement du pilotage des projets

Il y a 25 ans, une éternité dans le monde de l’IT, les entreprises adoptaient des ERP massifs de type SAP. Les déploiements de ces systèmes dans les grands groupes ne suivaient qu’une seule méthode, la méthode classique en « V ». Composées de grosses équipes très hiérarchisées avec le directeur de projet, le chef de projet, les responsables de domaine, les consultants techniques et fonctionnels… Elles sont affectées au déploiement de projets lourds, longs qui consomment beaucoup de temps et d’énergie. Malgré un déclin régulier, la méthode classique subsiste dans de grands groupes. Notamment lorsqu’ils mettent en place de grosses solutions sur un an ou plus, à l’image des laboratoires Servier, en 2019, avec un outil édité par SAP.

Depuis plus de 15 ans, les cadres de travail agiles, comme Scrum ou SAFe, finissent de supplanter cette ancienne façon de procéder. À un détail près, les « méthodes » agiles demeurent le plus souvent attachées au développement informatique. Il en va de même pour le DevOps. Le gros avantage de ces technologies réside dans leur hiérarchie horizontale. En effet, chaque personne de l’équipe gère son périmètre et ses responsabilités en autonomie. Les décisions se prennent rapidement, le pilotage gagne en fluidité et les livraisons se font au fil de l’eau. Il faut juste que les clients adoptent le bon état d’esprit (mindset). 

La méthode Agile met l’accent sur l’amélioration continue, l’adaptabilité et la réactivité aux changements. Et cela grâce à une approche itérative pour s’ajuster et créer de la valeur.

La pandémie, moteur de changement pour le pilotage des projets

Les entreprises de services numériques (ESN), anciennement SSII, touchées par la pandémie de COVID changent de méthodes pour permettre le télétravail. Bouleversement aussi dans les mentalités pour ces sociétés chez qui, auparavant, le travail à distance n’était pas une option. Au pied du mur, elles doivent alors déployer des solutions de bureaux virtuels. Dans le but de faciliter le travail à domicile de leurs collaborateurs. Cette relation complexifie le pilotage des projets puisqu’on collabore souvent avec des gens que l’on n’a jamais vus physiquement. Il existe une distorsion de la compréhension et les projets avancent plus lentement. Heureusement, des alternatives sont présentes.

Des solutions multiples

Pour faire évoluer les méthodes et le pilotage des projets, on peut agir sur plusieurs plans. Pour la gestion de projets, on utilisera des méthodes agiles (Scrum, Kanban), hybrides (mix agile / classique). Ou encore des guides PMP (Project Management Professional) ou PRINCE2 qui permettent de gagner en efficacité, et d’avoir un framework commun.

La méthode COBIT

Des méthodes et outils variés peuvent être utilisés pour faciliter le pilotage du projet. On peut dérouler au préalable une démarche COBIT. Elle permet d’identifier les forces et les faiblesses informatiques et les impacts sur les métiers. Il s’adapte à toutes les industries, tous les environnements technologiques et toutes les cultures d’entreprise. En effet, COBIT gère un ensemble de bonnes pratiques pour la sécurité de l’information, la gestion des risques, la gouvernance du SI, les activités d’audit, la conformité avec la législation et la réglementation et même les opérations financières ou les rapports sur la responsabilité sociale de l’entreprise.

La méthode TOGAF

On peut aussi jouer sur les architectures en optant pour la méthode TOGAF. Elle permet de travailler et de formaliser les couches d’architectures (métiers, techniques, données, applicatives). Mais aussi d’identifier les parties prenantes (qui gèrent les ressources, la stratégie, qui mettent en place le processus de transformation, etc,…)

Elle s’appuie sur trois concepts complémentaires qui viennent renforcer la capacité d’architecture de l’entreprise. On distingue le cycle ADM, le cadre de contenu et enfin le cadre de capacité. ADM, pour Architecture Development Method, délivre, sous la forme d’un processus cyclique, les bonnes pratiques pour développer l’architecture d’entreprise au centre d’une organisation. Il permet de construire l’architecture des domaines métiers, applications, données et techniques… Ou encore de planifier son déploiement, de la mettre en œuvre et finalement, de gérer les changements à opérer. 

Enfin, la DSI peut choisir l’Obeya, composante du Lean Management. Cette méthode assure une gestion et un pilotage visuel des projets en impliquant tous les collaborateurs impactés par le projet.

Quelle que soit la démarche utilisée, le pilotage de projet informatique, c’est avant tout mettre en place toute l’organisation et toutes les méthodes, pour amener chacune des phases du projet à bien.


Christophe

Les sujets qui m’intéressent le plus sont liés à la transformation digitale et aux systèmes d’information.

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Christophe

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

Recevez chaque mois par e-mail les derniers articles et livres blancs publiés, ainsi que des informations concernant l’actualité IT ! 

Livres blancs

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.