RPA, des bras artificiels pour l’automobile

la RPA facilite le secteur de l'automobile

La construction automobile a été la première à être automatisée depuis que les premiers robots industriels ont été construits dans les années 1960. Ces machines travaillant sur les chaînes de montage ont permis de rationaliser la manière dont les voitures sont assemblées et testées. Toutefois, le développement de solutions logicielles, comme la RPA, devrait apporter des améliorations encore plus importantes dans le secteur. Selon une étude récente de Synechron, le secteur automobile bénéficiera de la RPA grâce à une évolution des applications grand public et commerciales. En effet, elles devraient représenter un marché de 8,7 milliards de dollars d’ici 2024.

RPA dans l’automobile, une remise en cause des process

Au niveau des métiers supports, les entreprises veulent délester leurs salariés des tâches répétitives et sans valeur ajoutée. Pour ce faire, les logiciels de RPA connaissent un succès grandissant. En effet, ils automatisent une multitude de tâches simples comme la recherche des données ou leurs copies. 

Renault-Nissan a déployé la RPA dans ses trois centres de compétences partagées (Brésil, Inde et Roumanie). Là, les robots logiciels peuvent récupérer des données dans le système de la R&D, comme les caractéristiques d’une pièce. Puis, les transférer vers celui de la supply chain. Chez le constructeur, on a défini deux départements prioritaires pour l’instant : la supply chain et l’ingénierie des procédés. Si les économies attendues se réalisent, le commercial et les RH devraient suivre. Le retour sur investissement devrait être très rapide, avec des économies tangibles en moins d’un an.

La RPA, c’est aussi l’occasion de faire une analyse des process. En effet, on peut les optimiser en utilisant à la fois le BPM et le Task mining. Même si il est conseillé d’utiliser ces deux technologies avant la mise en place d’un projet de RPA.

Des bénéfices multiples

L’automatisation des processus robotisés permet aux fabricants de rationaliser les opérations de back-office. Et aussi, de réduire la complexité des processus de gestion, créant ainsi un back-office agile.

En effet, la RPA améliore la conformité réglementaire. Pour une entreprise automobile américaine, qui a une clientèle et des fournisseurs dans le monde entier, se conformer aux réglementations d’une multitude de pays peut ajouter 11 % à ses dépenses chaque année, selon le Manufacturing Institute. En confiant cette tâche de contrôle à un robot, on minore ce surcoût.

Les robots logiciels analysent des processus et produisent des rapports en temps réel. Cela permet aux fabricants de déterminer les niveaux de stocks optimaux. Et aussi, de calibrer les opérations en cours en fonction de la demande. Ainsi, ils constituent un outil d’extraction de données. Ce dernier offre des analyses plus larges et plus approfondies, avec des données spécifiques pour chaque processus.

Les robots logiciels interagissent en imitant un utilisateur humain. Comme le logiciel est indépendant des processus et des applications, il peut être mis en œuvre de manière transparente en complément des programmes existants de CRM et d’ERP. Grâce à l’utilisation d’une technologie supplémentaire (GED), les fabricants peuvent également numériser leurs dossiers papier. Ils peuvent aussi intégrer des données dans leurs opérations numériques existantes.

La RPA permet la numérisation des communications grâce aux capacités de détection de la langue, de reconnaissance d’entités nommées et d’analyse des sentiments. Ce sont des caractéristiques incontournables pour automatiser les communications. On peut également les appliquer aux mails et aux chats. Ce qui va aider les fabricants à répondre aux clients et aux fournisseurs.

Des effets à long terme 

Globalement, l’effet de l’automatisation des processus robotisés sur l’industrie automobile est l’élimination complète des erreurs manuelles et du temps de reprise.

Comme pour toutes les technologies, avec le temps, les dépenses liées à la mise en œuvre et à la maintenance de la RPA ont fortement diminué. Associée à l’efficacité accrue et aux capacités de fabrication améliorées qu’elle apporte, la RPA s’est présentée comme un levier de digitalisation des entreprises du secteur automobile.

Les robots de toutes sortes sont de plus en plus utilisés pour effectuer des tâches répétitives dans tous les domaines. Ce dont nous sommes témoins aujourd’hui n’est pas très différent de ce qui s’est passé lorsque les premiers robots industriels ont été introduits dans les années 60. La RPA est une technologie éprouvée qui apporte des avantages tangibles aux entreprises.


Mes sujets préférés sont les processus, la data et l’excellence opérationnelle!

N’hésitez pas à me faire un retour sur cet article ou à me contacter sur LinkedIn pour partager nos actualités!

Stéphane

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi ...

contextor
Performance et Technologies

Contextor SAP, pionnier du RPA

Contextor, propriété de SAP depuis 2018, propose des solutions de RPA (robotic Process automation) pour les grandes entreprises dans une cinquantaine de pays. A l’origine

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles

La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Livre blanc

les problématiques du manager dans un livre blanc
La protection des données nous tient à cœur. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité.

Partagez nos articles

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Rechercher

une organisation rayonnante

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.